Jardins de Kermoureau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jardins de Kermoureau
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Commune Saint-Lyphard
Localisation
Coordonnées 47° 23′ 38″ nord, 2° 21′ 59″ ouest

Les jardins de Kermoureau se trouvent à Herbignac dans le département de la Loire-Atlantique. Cette propriété privée de 8 hectares est l'un des seuls espaces verts du département de la Loire-Atlantique à être classé Jardin remarquable (avec le jardin des plantes de Nantes)[1],[2].

Localisation[modifier | modifier le code]

Les jardins se trouve à Kermoureau, petit village situé sur la D774 à mi-chemin entre Herbignac et Guérande.

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant les années 1960, Lise et Bernard Vailland à la recherche d'une ferme dans laquelle ils souhaitent élever des Pur Sang acquièrent une longère de granit en ruine érigée au XIXe siècle[3].

Le couple dessine et aménage les jardins qui sont ouvert le à l'occasion du Neurodon (campagne de soutien à la recherche sur les maladies du cerveau)[4].

Les jardins de Kermoureau sont classés Jardin remarquable en 2011[5].

Présentation[modifier | modifier le code]

La flore[modifier | modifier le code]

Les 8 hectares se répartissent en trois parties :

La faune[modifier | modifier le code]

Les jardins abritent de nombreux insectes (abeilles, araignées, cétoines dorées) et particulièrement des papillons (moro Sphinx, sphinx gazé, machaon, écaille chinée, tabac d'Espagne, cossus gâte-bois)[9].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jardins de Kermoureau », Comité des parcs et jardins de France (consulté le 25 novembre 2016).
  2. « Jardins remarquables du département de la Loire-Atlantique », Comité des parcs et jardins de France (consulté le 25 novembre 2016).
  3. « À Herbignac, un jardin dévoile son cœur », sur Ouest-France, (consulté le 24 novembre 2016).
  4. « Les jardins de Kermoureau - Historique », sur les jardins de Kermoureau, (consulté le 24 novembre 2016).
  5. « Les jardins de Kermoureau : un pays enchanteur », sur Ouest-France, (consulté le 24 novembre 2016).
  6. « Le Jardin du Puits », sur Les jardins de Kermoureau (consulté le 24 novembre 2016).
  7. « Les jardins à l'anglaise », sur Les jardins de Kermoureau (consulté le 24 novembre 2016)
  8. « L'étang aux nénuphars », sur Les jardins de Kermoureau (consulté le 24 novembre 2016).
  9. « La Faune et la Flore », sur Les jardins de Kermoureau (consulté le 24 novembre 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]