Jardins botaniques de Koishikawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne pas confondre avec Koishikawa Kōraku-en
Jardins botaniques de Koishikawa
Image illustrative de l'article Jardins botaniques de Koishikawa
Une pièce d'eau des jardins.
Géographie
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Région de Kantō
Préfecture Tōkyō
Bunkyō Arrondissement
Altitude 25 m
Superficie 16,16 ha
Histoire
Création 1684
Caractéristiques
Type Jardin botanique
Gestion
Propriétaire Université de Tokyo
Lien Internet (en) Jardins botaniques de Koishikawa
Localisation
Coordonnées 35° 43′ 12″ nord, 139° 44′ 39″ est

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Jardins botaniques de Koishikawa

Géolocalisation sur la carte : Tokyo

(Voir situation sur carte : Tokyo)
Jardins botaniques de Koishikawa

Les jardins botaniques de Koishikawa (小石川植物園, Koishikawa Shokubutsu-en?) sont des jardins botaniques avec arboretum gérés par la faculté des sciences de l'université de Tokyo, situés dans l'arrondissement de Bunkyō à Tokyo.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les jardins datent de 1684, lorsque Tokugawa Tsunayoshi, le 5e shogun Tokugawa, établit le jardin d'herbes médicinales de Koishikawa. En 1877, après la restauration de Meiji, ils sont intégrés à l'université et deviennent le lieu de naissance de la recherche botanique japonaise[1]. Les recherches contemporaines sont concentrées sur l'évolution, la cladistique et la physiologie des plantes supérieures[1].

Collections[modifier | modifier le code]

Les collections contiennent 4 000 espèces de plantes, dont 1 400 espèces ligneuses vivaces, 1 500 espèces herbacées vivaces, et 1 100 espèces tropicales et subtropicales. Les remarquables collections extérieures incluent des camellias, des cerisiers, des érables, des primevères du Japon, des bonsaï et des plantes alpines. Un des points forts sont les espèces prélevées dans la nature au Japon, en Chine, en Corée et à Taiwan[1].

Les jardins possèdent également un herbarium de 1,4 millions de spécimens et une bibliothèque de 20 000 livres et périodiques[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Université de Tokyo, « Koishikawa Botanical Garden » [« Jardin botanique de Koishikawa »], sur www.bg.s.u-tokyo.ac.jp, (consulté le 15 avril 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :