Jardines del Rey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jardines del Rey
Jardines del rey (es)
Image illustrative de l’article Jardines del Rey
Géographie
Pays Drapeau de Cuba Cuba
Archipel Archipel Sabana-Camagüey
Localisation océan Atlantique
Coordonnées 22° 09′ 00″ N, 77° 53′ 00″ O
Superficie 28,12 km2
Administration
Province Province de Ciego de Ávila
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Géolocalisation sur la carte : Cuba
(Voir situation sur carte : Cuba)
Jardines del Rey
Jardines del Rey
Îles de Cuba

Les Jardines del Rey (« Jardins du Roi ») est une partie de l'archipel Sabana-Camagüey dans l'océan Atlantique, sur le littoral nord de Cuba. Elle appartient administrativement à la Province de Ciego de Ávila.

Description[modifier | modifier le code]

L'archipel de Jardines del Rey s'est développé sur le système de récifs coralliens qui borde la côte cubaine, entre l'océan Atlantique , la bay of Buena Vista (en) et la baie de Jiguey. Le récif s'étend sur deux cents kilomètres (120 milles) dans une direction nord-ouest à sud-est.

L'aéroport de Jardines del Rey est situé sur Cayo Coco. Un accès supplémentaire à Cayo Coco et Cayo Guilermo se fait par une chaussée qui relie les îles au continent Cuba.

Parmi les nombreuses îles et îlots qui composent Jardines del Rey, les plus importants sont (du nord au sud):

Histoire[modifier | modifier le code]

Les îles espagnoles ont été nommées en 1513 par les conquistadors espagnols en l'honneur de leur roi, Ferdinand II d'Aragon.

Au 16e siècle, les îles étaient des refuges pour les corsaires et les pirates. Jacques de Sores en aurait utilisé une comme base d'opérations lors de ses attaques de Santiago de Cuba en 1554. Au 19e siècle, elles servirent de point d'entrée pour les navires négriers illégaux après l'abolition officielle de la traite négrière.

Parc naturel d'El Bagá[modifier | modifier le code]

Le parc naturel de Bagá (en espagnol : Parque Natural El Bagá) a été créé le sur un terrain récupéré de l'ancien aéroport de Cayo Coco . Nommé en l'honneur de l'arbre Baga (arbre à pain), il s'étend sur 69 hectares de forêts et de lagunes sur Cayo Coco et sur les cayes voisines.

Le parc comprend un centre d'interprétation, une passerelle à travers une forêt de Bagá, un village Taïnos et des expositions sur la faune (crocodiles, iguanes, flamants roses et rats poilus). L'archipel est un habitat naturel pour le flamant des Caraïbes (Phoenicopterus ruber).

Plage à Cayo Coco 
Flaments des Caraïbes 

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]