Jardin du souvenir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un jardin du souvenir à Ronno.

Un jardin du souvenir est un espace de dispersion des cendres des défunts ayant fait l’objet d’une crémation.

Présentation[modifier | modifier le code]

En France, cet aménagement est en général présent dans les cimetières communaux même si son statut juridique reste flou[1]. Néanmoins, depuis 2008, les communes de plus de 2 000 habitants doivent disposer d'un « espace cinéraire, comprenant un jardin de dispersion et un colombarium ou des cavurnes »[2],[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. François Michaud Nérard, Une révolution rituelle: Accompagner la crémation, Éditions de l'Atelier, (ISBN 9782708244023, lire en ligne), p. 136
  2. « Crémation : les petites communes doivent avoir leur jardin du souvenir », sur sosconso.blog.lemonde.fr (consulté le 10 janvier 2017)
  3. « LOI n°2008-1350 du 19 décembre 2008 - art. 14 | Legifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le 10 janvier 2017)

Sur les autres projets Wikimedia :