Jardin de Balata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jardin de Balata
Image illustrative de l’article Jardin de Balata
Palmiers royaux du jardin de Balata.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Commune Fort-de-France (Martinique)
Quartier Balata
Superficie 2 ha
Histoire
Création 19 avril 1986
Caractéristiques
Type Jardin botanique
Essences Flore tropicale
Gestion
Fréquentation 160000 visiteurs par an
Lien Internet www.jardindebalata.fr
Localisation
Coordonnées 14° 41′ 25″ nord, 61° 00′ 57″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Martinique
(Voir situation sur carte : Martinique)
Jardin de Balata
Géolocalisation sur la carte : Petites Antilles
(Voir situation sur carte : Petites Antilles)
Jardin de Balata

Le jardin de Balata est un jardin botanique privé situé à 10 kilomètres au nord du centre ville de Fort-de-France, route de Balata (vers Morne-Rouge), au bord de la route de la Trace, en Martinique.

Historique[modifier | modifier le code]

Commencé en 1982 par son propriétaire, Jean-Philippe Thoze, grâce à sa collection de plantes personnelles, il a été ouvert au public le . Horticulteur passionné et créateur du jardin, Jean-Philippe Thoze a réuni une magnifique et exceptionnelle collection d’essences tropicales : des anthuriums, des hibiscus, des nymphéas exotiques, des roses de porcelaine, des héliconias, des pandanus panaché ou bien encore des dracénas et des balisiers.

Le jardin est ensuite acheté en 2008 par le Tropical Forest Park Group, propriété de Franck et Angélique Chaulet, qui comprend aussi le Zoo de Guadeloupe et le Zoo de Guyane[1]. En 2014, ce groupe s'enrichit du Zoo de Martinique, crée sur l'Habitation Anse Latouche[2]. En 2018, la banque publique d'investissement et le fonds d'investissement Trocadero Capital Partners entrent au capital du groupe, aux côtés des fondateurs et de cadres du groupe[3],[2],[4].

Parcours et flore présentée[modifier | modifier le code]

Ce jardin, ouvert au public, comporte un parcours dans les arbres.

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Franck et Angélique Chaulet, chercheurs d’or vert », sur ewag.fr, (consulté le )
  2. a et b (en) « Trocadero Capital Partners invests in Tropical Forest Park in a sponsorless transaction », sur trocaderocp.com, (consulté le )
  3. « Tropical Forest Park se tourne vers Bpifrance et Trocadéro », sur capitalfinance.lesechos.fr, Les Échos - Capital Finance, (consulté le )
  4. « Le groupe Tropical Forest Park poursuit son développement et fait entrer Bpifrance et Trocadero Capital Partners à son capital », sur presse.bpifrance.fr, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :