Jarana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jarana de face
Jarana de profil

La jarana est une famille d'instrument de musique mexicain à cordes pincées, qui trouve ses racines dans le Sud de l'État de Veracruz, sur la côte atlantique du pays. Le mot jarana vient de l'espagnol et signifie "bruit", "noce", "divertissement"[1]. Lors de la conquête des Amériques, les indigènes de Veracruz n'avaient aucun instrument à corde (mis à part l'arc musical), la jarana est née de leur tentative de reproduire la guitare baroque des Espagnols. Elle est une des premières des nombreuses déclinaisons de la guitare nées en Amérique Latine telles que la vihuela, le cuatro venezolano ou le charango.

La jarana est aussi une musique, et une danse du Yucatan.

Lutherie[modifier | modifier le code]

La taille et le registre des jaranas varient largement, ce qui permet d'enrichir le timbre du groupe. Selon leur taille, on distingue la jarana tercera ( 80 à 100 cm), secunda ( 70-80 cm), primera ( ( 55-70 cm), mosquito (moins de 50 cm), et chaquiste (la plus petite : 30-40 cm, souvent confondue avec un ukulélé).

Tout comme la guitare baroque dont elle est inspirée, la jarana possède traditionnellement 5 chœurs qui permettent de jouer dans 5 tons différents - les 3 cordes centrales sont doubles et les deux cordes extérieures sont simples ou doubles. Les jaranas sont donc traditionnellement de huit ou dix cordes, mais il est courant de trouver des jarana de six cordes (dans la huasteca) ou de sept cordes. Cet instrument connait différentes déclinaisons dues aux nombreux essais des musiciens/luthiers de son jarocho.

Les jaranas sont traditionnellement constituées d'une pièce de cèdre rouge excavée (le manche est solidaire de la caisse de résonance) à laquelle, une fois creusée est collée la table d'harmonie (en cèdre rouge), la touche, le chevalet et deux sillets en os.

Les cordes de la jarana sont aujourd'hui faites majoritairement de nylon, mais on trouve toujours des cordes traditionnelles en boyaux d'animaux (de vaches, de chat...)

Il existe de nombreux accordages possibles variant selon les régions. Parmi eux, les plus courants sont : por cuatro (sol-la-mi-do-sol), en tono rey (si-mi-si-sol-ré) ou por dos.

Jeu[modifier | modifier le code]

La jarana produit un son à la fois aigu et percussif, caractéristique du son jarocho. Les cordes sont frappées avec les doigts par une technique qui peut rappeler tantôt le flamenco, tantôt le son cubain.

La jarana jarocha est utilisée dans le genre musical appelé son jarocho originaire de Veracruz, et la jarana huasteca dans le son huasteco, où elle caractérise le thème local appelé huapango. Dans le trio huastèque, en particulier, le rôle du joueur de jarana est de soutenir l'harmonie, et de plaquer des accords syncopés.

La jarana a été utilisée récemment par des groupes mexicains de musique moderne (rock, punk…), comme Café Tacvba ou Caifanes

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Édition espagnole du dictionnaire Larousse. Ir de jarana signifie "faire la foire".