Janus de Chypre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Janus de Chypre
Janus of Cyprus CharlotteVendome.jpg

Charlotte de Bourbon et son époux Jean II de Lusignan, roi de Chypre et de Jérusalem

Biographie
Naissance
Décès
Père
Mère
Frère
Sœur
Conjoints
Enfants

Janus de Lusignan, né en 1375, mort en 1432, roi de Chypre (1398-1432), fils de Jacques Ier de Chypre et d'Helvis de Brunswick-Grubenhagen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Comme son père, il fut longtemps retenu comme otage à Gênes, et son prénom, tiré de celui de la ville, était une marque de flatterie envers la ville[Note 1]. À peine roi, il cherche à s'affranchir de la tutelle de la république et à récupérer la ville de Famagouste, mais Gênes, en plus de ses escadres, disposait de l'aide de la France car elle s'était placée sous la protection de cette dernière. Vaincu, Janus dut signer le un traité maintenant les créances et le monopole génois.

D'autre part, les corsaires chypriotes n'hésitaient pas à exercer leur activité sur les terres musulmanes et notamment en Syrie. En 1425, le sultan mamelouk envoya en représailles une escadre pour piller Limassol. L'année suivante, ce fut une armée qui débarqua et qui écrasa l'armée chypriote à Chirokitia le . Le roi Janus fut capturé et emmené au Caire[1]. C'est là que la décadence des latins apparut au grand jour. Les paysans grecs se révoltèrent, mais l'insurrection fut durement réprimée.

Janus fut libéré après avoir reconnu la suzeraineté du sultan. Le royaume devait à la fois verser un tribut de vignt mille dinars aux Mamelouks[2], des contributions à Gênes et laisser les Génois encaisser tout le revenu des douanes de Famagouste.

Janus ne se releva jamais de cette humiliation et mourut, affaibli et malade à Nicosie le .

Janus commanda à l'historien et archéologue d'origine florentine Cristoforo Buondelmonti une Vie des hommes illustres.

Descendance[modifier | modifier le code]

Il avait d'abord épousé vers 1401 Anglesia Visconti († 1439), fille de Barnabé Visconti seigneur de Milan, dont il se sépara vers 1408. Il se remarie en 1411 avec Charlotte de Bourbon (1388 † 1422), fille de Jean comte de la Marche et de Vendôme et de Catherine de Vendôme, et eut :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. On pensait au Moyen Âge que le dieu Janus était le protecteur de la ville dans l'Antiquité.

Références[modifier | modifier le code]

  1. André Clot, L'Égypte des Mamelouks : L'empire des esclaves 1250-1517, Perrin, , 480 p. (ISBN 978-2-262-03045-2), p. 189-190.
  2. André Clot, L'Égypte des Mamelouks : L'empire des esclaves 1250-1517, Perrin, , 480 p. (ISBN 978-2-262-03045-2), p. 191

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]