Jans Juriaensz van Baden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jans Juriaensz van Baden
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Steinbach (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activités
Maître

Hans (Johannes, Jans) Juriaensz van Baden[1], né en à Steinbach (de) et mort en à Amsterdam, et enterré le 21 décembre 1677 est un peintre néerlandais. Il est un des peintres spécialistes de la peinture architecturale du XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né à Steinbach en 1604. Il est d'abord matelot. il se marie en 1633 avec Jannetje van der Meer à Arnemuiden, puis une seconde fois en tant que veuf en mai 1635 avec Brechtjen Jacobsz., et une troisième fois en tant que veuf avec Clasine Jansz. te Matena en décembre 1652 à Amsterdam[2] et une quatrième fois en tant que veuf avec Annetie Alberts vanden Berg à Sloterdijk[3].

Il a été actif à Arnemuiden de 1633 à 1635, puis à Amsterdam de 1635 à sa mort en 1677.

On dispose de très peu d'information sur sa vie ainsi que sur sa formation. Selon A. Bredius, il aurait pendant les années de son premier mariage à Arnemuiden (1633-1635) été l'élève de Dirk van Delen[4]. Il produit presque uniquement des intérieurs d'église. Il subit diverses influences, entre 1625 et 1640, et évolue très progressivement modifiant les modèles du début du siècle (représentation des intérieurs d'églises « en tunnel » avec un seul point de fuite), et cherche à en dépasser les limites. On verra des vues moins complexes, plus aérées évoquant de plus larges espaces.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il a peint quelques scènes d'architecture, des palais, mais surtout des intérieurs d'églises, quelques-unes sur des panneaux ovales[5].

En s'inspirant de la gravure de Hendrick Aerts, van Baden a accentué la représentation de nefs exagérément étroites reposant sur une forêt de colonnes. Il a tendance a simplifier l'architecture et accentuer l'impression d'espace et de vide.

Contemporain de Gerard Houckgeest, il n'a pas suivi le mouvement des représentations à double point de fuite apparu en 1650.

En collection publique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) « Fiche de Jans Juriaensz van Baden », sur RKD (consulté le 29 octobre 2015).
  2. (nl) Cornelis Hofstede de Groot, « Fiche concernant van Baden », sur RKD (consulté le 29 octobre 2015).
  3. (en) « Fiche de Jans Juriaensz van Baden », sur Université d'Amsterdam (consulté le 29 octobre 2015).
  4. (nl) A. Bredius, « Hoe een varendgezel schilder werd, Hans Juriaensz van Baden », Oud-Holland, no 44,‎ , p. 17-22.
  5. (nl) « Tableaux de van Baden », sur RKD (consulté le 29 octobre 2015).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Hans Jantzen, Das Niederländische Architekturbild, Braunschweig, Klinkhardt & Biermann, 1910.
  • Bernard G. Maillet, La Peinture architecturale des Écoles du Nord : les intérieurs d'églises 1580-1720, Pandora Publishers Wijnegem, 2012  (ISBN 97890-5235-337-1)

Liens externes[modifier | modifier le code]