Janko Mihailović Moler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Janko Mihailović Moler
Naissance
Décès
Activité

Janko Mihailović Moler, en serbe cyrillique Јанко Михаиловић Молер (né en 1792 à Negrišori et mort en 1853 à Negrišori) était un peintre serbe. Il a principalement œuvré dans la peinture d'icônes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

L'iconostase de l'église du monastère de Ježevica

Parmi les œuvres qu'il a réalisées, on peut citer quelques icônes pour l'église de Guča[1], pour l'église du monastère de Žiča[2] et pour l'église en bois de Dobroselica, sur les monts Zlatibor[3].. Avec son fils Sreten Protić-Molerović, il a peint l'iconostase de l'église de la Naissance-de-Saint-Jean-Baptiste à Gorobilje

On lui doit également un portrait de Nikifor Maksimović, le fondateur du monastère de Sretenje, près de Čačak[4]. On lui attribue également le blason de la dynastie des Obrenović qui orne la façade du konak de Jovan Obrenović à Čačak[5].

Autre

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (sr) « Saborska zbivanja u Guči od prošlosti do sadašnjosti (2) », sur http://www.glassrpske.com, Glas Srpske, (consulté le )
  2. (sr) Živorad Janković, « Manastir Žiča u prvoj polovini 19. veka », sur http://www.pravoslavlje.org.yu, Pravoslavje (consulté le )
  3. (sr) « Dobroselica - Crkva Svetog proroka Ilije », sur http://www.uzice.net (consulté le )
  4. (sr) « Srpska Sveta Gora », sur http://www.cacak.co.rs, Portail de la ville de Čačak (consulté le )
  5. (sr) « O muzeju », sur http://www.cacakmuzej.org.yu, Site officiel du Musée national de Čačak (consulté le )
  6. (sr) Milunka Nikoliċ, « Kroz osaćanska vrata u brvnaru lokalnog majstora : Crkva u Dobroselici », sur https://pasaz.rs, Site de l'association culturelle Pasaž, (consulté le )
  7. (sr) « Crkva sv. Nikole, Ježevica », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]