Janka Maur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Janka Maur (en biélorusse : Я́нка Маўр ; en russe : Я́нка Мавр, Yanka Mavr), de son vrai nom Ivan Mikhailavich Fiodarau (en biélorusse Іва́н Міха́йлавіч Фёдараў) est un écrivain biélorusse né le 11 mars 1883 et mort le 3 août 1971.

Son fils, Fiodar Fiodaraŭ, est un physicien biélorusse célèbre.

Janka Maur est né à Libava (aujourd'hui Liepāja en Lettonie) et a grandi dans le village biélorusse de Lebeniškiai (aujourd'hui situé en Lituanie), non loin de la ville de Biržai. Admis à l'École normale en 1899, il en est exclu à cause de ses opinions révolutionnaires. Il passe toutefois en candidat libre - et réussit - tous les examens en 1903 et devient professeur de lycée. En 1906, Janka Maur prend part à des réunions clandestines d'enseignants biélorusses organisées par l'écrivain Iakoub Kolas. À la suite de l'une de ces réunions, il est interdit d'enseigner et ne retrouve un poste qu'en 1911, comme professeur d'histoire et de géographie dans une école privée de Minsk.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Janka Maur est l'auteur d'une œuvre littéraire protéiforme: romans, nouvelles, théâtre, livres pour enfants... Il est aussi considéré comme un pionnier de la littérature de science fiction en langue biélorusse.

Certains de ses livres ont été traduits dans plusieurs langues d'Union soviétique - arménien, lituanien, russe, tadjik et ukrainien - ainsi qu'en allemand, en polonais, en roumain et en tchèque.

= Janka Maur traducteur[modifier | modifier le code]

Également traducteur, Janka Maur a traduit en biélorusse des auteurs français (Jules Verne, Victor Hugo), russes (Anton Tchékov, Victor Chklovski), anglais et américains (Mark Twain, Rudyard Kipling) et danois (Hans Christian Andersen).


Romans[modifier | modifier le code]

  • Палескія рабінзоны (Les robinsons de Palesje)
  • Чалавек ідзе (Un homme avance)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Œuvres de Janka Maur