Janina Altman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Janina Altman
née Hescheles
Description de l'image Janina Altman.jpg.
Naissance (90 ans)
Lviv, Ukraine
Nationalité israélienne
Pays de résidence Israël
Auteur
Langue d’écriture polonais, hébreu

Œuvres principales

Les cahiers de Janina (2017)

Janina Altman née Hescheles le à Lwów, (aujourd’hui Lviv en Ukraine) est une chimiste israélienne et écrivaine polonaise et israélienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Janina Altman est née dans une famille juive polonaise. Son père, Henryk Hescheles (pl), frère de Marian Hemar, dirigeait le journal sioniste en langue polonaise Chwila (Le Moment), un des plus importants périodiques de Lwow avant la Seconde Guerre mondiale. Henryk Hescheles est tué en juillet 1941 dans les premiers jours de l’Occupation allemande. Sa mère, Amalia née Blumenthal, a été enseignante d’hébreu. En elle se suicide avec le personnel de l’hôpital du ghetto dans le camp Janowska.

Janina Altman a aussi été enfermée dans le camp Janowska, où elle écrivait et récitait ses poèmes aux prisonnières. Cela a attiré l’attention de Michał Borwicz qui organisait dans le camp des réunions littéraires clandestines. Les amis de Michał Borwicz de la résistance polonaise actifs dans le comité d’aide aux Juifs - Żegota organisent son évasion, puis à sa demande ont également fait évader Janina en . Elle a été cachée à Cracovie dans plusieurs familles pour finalement, en , être placée à l’orphelinat géré par Jadwiga Strzałecka à Poronin et après la fin de la guerre à Sopot, où elle restera jusqu’à son baccalauréat en 1949.

En orphelinat, à la demande de Maria Hochberg-Marianska et de Borwicz, elle rédige ses mémoires de Lwów, qui sont publiées en 1946 par le Comité de Juifs Polonais sous le titre Oczyma dwunastoletniej dziewczyny (À travers les yeux d’une fille de douze ans) — un de plus poignants témoignages des atrocités de l’occupation de Lwów. Ce livre a été traduit plus récemment en plusieurs langues.

En 1950 elle émigre en Israël. Elle étudie la chimie au Technion à Haïfa, où un 1962 elle obtient un doctorat en chimie. Ensuite elle travaille au Technion, à l’Institut Weizmann et à l’Université technique de Munich. Le séjour en Allemagne lui inspira la réflexion sur l’attitude des scientifiques allemands pendant la période nazie dont le fruit sera, en 2007, la monographie la Rose blanche[1].

Elle vit à Haifa, et depuis la première intifada (1987-1991), milite dans le mouvement pacifiste des Femmes en Noir[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Oczyma dwunastoletniej dziewczyny. (Réédition) Centralna Żydowska Komisja Historyczna, 2015, (ISBN 978-83-65254-05-4)
    • trad. allemande : Janina Hescheles: Mit den Augen eines zwölfjährigen Mädchens. [In:] Im Feuer vergangen.Tagebücher aus dem Ghetto. Rütten & Loening, Berlin 1962, p. 345–411
    • trad. espagnole : Janina Hescheles-Altman: Con los ojos de una niña de doce años. Hermida Editores S.L., 2014, (ISBN 9788494176746)
    • trad. catalane : Amb els ulls d´una nena de dotze anys. Riurau Editors, Barcelona 2015, (ISBN 978-84-943249-5-6)
    • trad. finnois : Janinan päiväkirjat. Teinitytön muistelmat Lvivin ghetosta ja Janowskan keskitysleiriltä. Like, Helsinki 2015, (ISBN 978-952-01-1299-8)
    • trad. ukrainienne : Яніна Гешелес: Очима 12-річної дівчинки (Переклав Андрій Павлишин). Дух і Літера, Київ 2011
    • trad. française : A travers les yeux d'une fille de douze ans, Classiques Garnier, Paris, 2016.
  • (he) Janina Altman : Zahav. Mi-Maamake Ha-Adamah El He-Halel Ha-Hitson. Ramat Gan, Masadah 1977
  • Janina Altman : la Rose blanche. Étudiants et intellectuels en Allemagne avant et après l’ascension de Hitler (hébr.) Publishing Pardes, 2007, 487 pages[3]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Janina Hescheles: Oczyma dwunastoletniej dziewczyny. Pamiętnik Janiny Hescheles. Centralny Komitet Żydów Polskich, 1946
  • (en) Janina Hescheles [in:] Ghetto Fighters House Archives
  • (en) Patricia Heberer: Children during the Holocaust. 2011, (ISBN 978-0759119840), p. 151–153

Références[modifier | modifier le code]

  1. Janina Altman: The White Rose. Students and Intellectuals in Germany before and after Hitler's rise to power (In Hebrew with German & English Introductions). Publishing Pardes, 2007, 487 p.
  2. https://www.youtube.com/watch?v=F7x8RnIyiRQ
  3. Altman, Janina: The White Rose. Students and Intellectuals in Germany before and after Hitler's rise to power.

Liens externes[modifier | modifier le code]