Janggu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Janggu
Image illustrative de l’article Janggu
joueuse de janggu

Classification Tambour sur cadre
Famille Membranophone
Instruments voisins Tsuzumi, urumee

Le janggu (hanja : 杖鼓 hangeul : 장구) est un instrument de percussion coréen et chinois (où il est appelé zhanggu (chinois : 杖鼓 ; pinyin : zhànggǔ ; litt. « tambour à bâton »).

Description[modifier | modifier le code]

En Corée, d'abord utilisé dans des rites chamaniques et aujourd'hui dans différents types de musiques coréennes dérivées de ces rites, ils sont parfois portés à la hanche, comme dans les formes de samulnori en mouvement, ou bien posés au sol, dans les formes de samulnori assis ou d'autres formes musicales.

Il est décrit dans le « Akhak gwebeom », une traité de musique coréen du XVe siècle.

En Chine, il est principalement utilisé dans la province du Fujian, de forme plus allongée, il fait partie des yaogu (chinois : 腰鼓 ; pinyin : yāogǔ ; litt. « tambour de hanche », et sont portés à la hanche, généralement par des femmes qui dansent au rythme de la percussion.

Utilisation[modifier | modifier le code]

  • Sinawi (시나위), improvisation musicale chamanique.
  • Samulnori (四物놀이/사물놀이), musique chamanique issue du pangut (판굿), pouvant être, dans certaines formes, accompagnée d'une danse transcendantale où les musiciens dansent en tournoyant et virevoltant.
  • Pansori (판소리), récit chanté accompagné de janggu.
  • Sanjo (散調/산조), forme musicale créée en 1890 par Kim Chang-jo comprenant un instrument seul, principalement le gayageum (cithare coréenne proche du guzheng chinois, du koto japonais ou encore du zhetygen kazakh), accompagné plus ou moins sporadiquement dans la pièce du janggu.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :