Janet D. Spector

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Janet D. Spector
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Américaine
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Janet D. Spector () est une archéologue américaine. Elle est connue pour sa contribution à l'archéologie du genre et l'éthnoarchéologie[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en 1944, Janet D. Spector effectue ses études à l'université de Wisconsin-Madison. Ayant obtenu son diplôme de master en 1970, elle se consacre ensuite aux mouvements féministes et anti-guerre avant de revenir au monde académique[3].

Devenue professeure à l'université du Minnesota, elle aide à y fonder le programme des études des femmes (women's studies), aujourd'hui le département "Gender, Women and Sexuality Studies". Elle en sera la présidente de 1981 à 1984[4]. En 1984, elle co-écrit avec Margaret Conkey un des premiers articles sur l'archéologie du genre intitulé Archaeology and the Study of Gender. En 1986, elle reçoit le Horace Morse-Amoco Award. En 1988, elle devient l'assistante ("special assistant") du vice-président aux affaires académiques et en 1992, elle obtient le poste d'assitante du doyen ("assistant provost") et préside à la commission des femmes de l'université[3].

Elle est également notamment l'autrice de What This Awl Means: Feminist Archaeology at a Wahpeton Dakota Village[5], un ouvrage publié en 1993 combinant à la fois autobiographie et fiction, centré sur les fouilles menées par Janet D. Spector sur le site de Little Rapids (aussi connu comme Inyan Ceyaka Otonwe) dans le Comté de Scott (Minnesota) et le récit fictif d'une jeune femme Dakota qui vivait dans le village. Il est novateur pour son sujet - l'étude des rôles des hommes et des femmes au sein de la communauté - d'une part ; et pour les méthodes de recherche employées - combinant à la fois l'archéologie et l'anthropologie - d'autre part.

Elle est décédée en 2011 d'un cancer du sein[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b 10,000 Books Weblog : Minnesota Historical Society Press » Janet D. Spector (1944–2011), In Memoriam
  2. Thomas, David Hurst and Robert L. Kelly (2006).
  3. a et b « Prof. Janet Spector, pioneering scholar at U », Star Tribune,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mars 2017)
  4. Janet Spector has died - College of Liberal Arts E-News
  5. Janet Spector, What this Awl Means : Feminist Archaeology at a Wahpeton Dakota Village, Minnesota Historical Society Press, , 161 p. (ISBN 0-87351-277-4)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Spector J. D., 1970. Seed analysis in archaeology, The Wiscosin Archaeologist.
  • Spector J. D., 1976. The interpretive potential of glass trade beads in historic archaeology, Historical Archaeology.
  • Spector J. D., 1983. Male/female task differentiation among the Hidatsa: Toward the development of an archaeological approach to the study of gender, The Hidden Half: Studies of Plains Indian Women.
  • Conkey M. et Spector J. D., 1984. Archaeology and the Study of Gender, Advances in Archaeological Method and Theory, dir. M. Schiffer, t. 7, New York, Academic Press, p. 1-38.
  • Spector J. D., 1993. What This Awl Means: Feminist Archaeology at a Wahpeton Dakota Village, Minnesota Historical Society Press.

Liens externes[modifier | modifier le code]