Janet Abu-Lughod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Janet Lippman Abu-Lughod (1928-2013) est une sociologue américaine connue pour ses contributions majeures à la théorie des systèmes mondiaux et à la sociologie urbaine[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Elle grandit à Newark, elle suit ses études secondaires à la Weequahic High School (en) de Newark[3], où elle est influencée par les travaux de Lewis Mumford sur l'urbanisation[4]. Janet Abu-Lughod est diplômée de l'Université de Chicago et de l'Université du Massachusetts à Amherst.

Carrière[modifier | modifier le code]

Le système mondial du XIIIe siècle. Carte fondée sur le travail de Janet Abu-Lughod.

Sa carrière d'enseignante qui commence à l'Université de l'Illinois, se poursuit à l'Université américaine du Caire, au Smith College et à la Northwestern University, où Janet Abu-Lughod enseigne pendant vingt ans et dirige plusieurs programmes d'études urbaines. En 1950-1952, Abu-Lughod est directrice de recherche pour l'American Society of Planning Officials, en 1954-1957 - chercheuse associée à l'Université de Pennsylvanie, consultante et auteure pour l'American Council to Improve Our Neighbourhoods[5]. En 1987, elle occupe une chaire de sociologie et d'études historiques à la Faculté des études supérieures de la New School for Social Research, où elle est nommée professeure émérite au moment de son départ à la retraite en 1998[6]. Pendant sa retraite, elle enseigne ponctuellement à l'Université du Bosphore d'Istanbul et, dans le cadre du International Honors Program, à l'Université du Caire.

Thèmes de recherche[modifier | modifier le code]

Le Caire[modifier | modifier le code]

Elle a publié plus d'une centaine d'articles et treize livres traitant de la sociologie urbaine, de l'histoire et de la dynamique du système mondial et des villes du Moyen-Orient, y compris une histoire urbaine du Caire qui est toujours considérée comme l'un des ouvrages classiques sur cette ville, Le Caire: 1001 Années de la ville victorieuse.

Le système-monde[modifier | modifier le code]

Elle est particulièrement connue pour sa monographie Before European Hegemony: The World System AD 1250-1350 (Avant l'hégémonie européenne : le système mondial de 1250 à 1350) dans lequel elle affirme qu'un système mondial pré-moderne s'étendant à travers l'Eurasie existait au 13e siècle, avant la formation du système mondial moderne étudié notamment par Immanuel Wallerstein. En outre, elle montre que «l'essor de l'Occident», commençant par l'intrusion de navires portugais armés dans les réseaux commerciaux relativement pacifiques de l'Océan Indien au XVIe siècle, n'était pas le résultat de caractéristiques internes de l'Europe, mais qu'il a été rendu possible par un effondrement du système mondial précédent.

L'ouvrage de Janet Abu-Lughod remet en question l'eurocentrisme des analyses précédentes du système-monde[7]. De plus, Janet Abu-Lughod se distingue de Immanuel Wallerstein dans sa délimitation spatiale des systèmes-mondes : elle se fonde sur l'étude du commerce à longue distance, alors que Wallerstein se fondait sur le critère de la division régionale du travail[8]. Enfin, Janet Abu-Lughod a contesté l'idée selon laquelle il y a toujours eu un système global à l'échelle de la Terre, mais elle était d'accord avec Immanuel Wallerstein pour reconnaître l'existence historique de plusieurs systèmes régionaux[8].

Les villes américaines[modifier | modifier le code]

Elle a publié plusieurs ouvrages bien accueillis sur des villes américaines, notamment New York, Chicago, Los Angeles: America's Global Cities and Race, Space, and Riots in Chicago, New York et Los Angeles. Certaines de ses études se situent au niveau de la micro-histoire de la territorialité et du changement social, d'autres analysent la diffusion du modèle des villes mondiales dans le monde occidental et arabe[9]. Abordant le développement social et économique des villes mondiales, Janet Abu-Lughod suggère des moyens d'œuvrer en faveur d'un changement social.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a été l'épouse de Ibrahim Abu-Lughod de 1951 à 1991. Ils ont eu quatre enfants : Lila, Mariam, Deena et Jawad[10].

Elle est décédée à l'âge de 85 ans à New York le 14 décembre 2013[11].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

En 1976, elle a reçu une bourse décernée par la Fondation John-Simon Guggenheim pour mener ses recherches en sociologie[12].

Abu-Lughod a reçu plus d'une douzaine de bourses prestigieuses du gouvernement national et de subventions pour la recherche dans les domaines de la démographie, de la sociologie urbaine, de l'urbanisme, du développement économique et social, des systèmes mondiaux et de l' urbanisation aux États-Unis, au Moyen-Orient et dans le tiers monde[5].

Hommages[modifier | modifier le code]

Une bibliothèque porte son nom en Jordanie ; la Janet Abu-Lughod Library hébergée dans le Studio-X Amman comprend des ouvrages dans les domaines de la sociologie urbaine, de la théorie politique, de la race, du genre, de la mondialisation, de l'urbanisme, des villes islamiques, etc[13].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

  • (en-US) Cairo: 1001 Years of the City Victorious, Princeton University Press, , 284 p. (ISBN 978-0-691-03085-2, lire en ligne),
  • (en-US) Third World Urbanization, Londres & New York, Routledge, 1977, rééd. 3 avril 2007, 424 p. (ISBN 9780415418393, lire en ligne),
  • (en-US) Rabat, Urban Apartheid in Morocco, Princeton University Press, coll. « Princeton Studies on the Near East », , 400 p. (ISBN 978-0-691-10098-2),
  • (en-US) Before European Hegemony: The World System A.D. 1250-1350, USA, Oxford University Press, 21 février 1989, rééd. 21 février 1991, 464 p. (ISBN 978-0-19-506774-3, lire en ligne)[14],
  • (en-US) Changing Cities: Urban Sociology, HarperCollins Publishers, , 430 p. (ISBN 978-0-06-040138-2),
  • (en-US) The World System in the Thirteenth Century: Dead-End or Precursor?, Washington (district de Columbia), American Historical Association, 1989, rééd. 1993, 48 p. (OCLC 1151790423, lire en ligne)[15],
  • (en-US) Janet L. Abu-Lughod (dir.), Sociology for the Twenty-first Century : Continuities and Cutting Edges, Chicago, University of Chicago Press, 1999, rééd. 15 janvier 2000, 292 p. (ISBN 9780226001937, lire en ligne),
  • (en-US) From Urban Village to East Village, Wiley-Blackwell, 17 janvier 1994, rééd. 9 janvier 1995, 416 p. (ISBN 9781557865250, lire en ligne),
  • (en-US) New York, Chicago, Los Angeles: America's Global Cities, University of Minnesota Press, 1999, rééd. 26 octobre 2001, 580 p. (ISBN 978-0-8166-3336-4, lire en ligne),
  • (en-US) Race, Space, and Riots in Chicago, New York, and Los Angeles, Oxford University Press, USA, , 344 p. (ISBN 978-0-19-532875-2),

Articles (sélection)[modifier | modifier le code]

  • (en-US) « Migrant Adjustment to City Life: The Egyptian Case », The International Migration Digest, Vol. 1, No. 1,‎ , p. 9-14 (6 pages) (lire en ligne),
  • (en-US) « The Emergence of Differential Fertility in Urban Egypt », The Milbank Memorial Fund Quarterly, Vol. 43, No. 2,‎ , p. 235-253 (19 pages) (lire en ligne),
  • (en-US) « Tale of Two Cities: The Origins of Modern Cairo », Comparative Studies in Society and History, Vol. 7, No. 4,‎ , p. 429-457 (29 pages) (lire en ligne),
  • (en-US) « A comparative analysis: Cairo, Tunis and Rabat-Salé », Ekistics, Vol. 39, No. 233,‎ , p. 236-245 (10 pages) (lire en ligne),
  • (en-US) « Contemporary relevance of Islamic urban principles », Ekistics, Vol. 47, No. 280,‎ janvier / février 1980, p. 6-10 (5 pages) (lire en ligne),
  • (en-US) « Urbanization and social change in the Arab world », Ekistics, Vol. 50, No. 300,‎ mai / juin 1983, p. 223-231 (9 pages) (lire en ligne),
  • (en-US) « Restructuring the Premodern World-System », Review (Fernand Braudel Center), Vol. 13, No. 2,‎ , p. 273-286 (14 pages) (lire en ligne),

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Janet L. Abu-Lughod Obituary: View Janet L. Abu-Lughod's Obituary by New York Times », legacy.com (consulté le 30 novembre 2014)
  2. (en) « Reports of the President and the Treasurer - John Simon Guggenheim Memorial Foundation », Reports of the President and the Treasurer, John Simon Guggenheim Memorial Foundation.,‎ (ISSN 0190-227X, lire en ligne, consulté le 30 novembre 2014)
  3. (en) Ortner, Sherry B., New Jersey dreaming: capital, culture, and the class of '58, Duke University Press, (ISBN 0-8223-3108-X), p. 3 :

    « The most famous graduate of Weequahic High School is Philip Roth, who has written with great ethnographic acumen about the school and the neighborhood in many of his novels (starting with the collection of short stories, Goodbye, Columbus), Other graduates of the school, well known in other circles, include the former basketball star and coach Alvin Attles, a highly placed economist in the Reagen Administration named Robert Ortner (no relation, as far as I know), Feminist philosopher Susan Bordo, and urban sociologist Janet Abu-Lughod (who also happens to be the mother of anthropologist Lila Abu-Lughod) »

  4. (en) « First Annual Lewis Mumford Lecture » [archive du ], (consulté le 31 août 2009) : « When I was still in high school, there were four books I read that left a life-shaping effect on everything I have since thought about cities. Two of those -- Technics and Civilization (first published in 1934), and The Culture of Cities (first published in 1938) -- were written by Lewis Mumford. They made an urbanist out of me, and I was not alone. Single-handedly, Mumford's writings placed cities on the agenda of ordinary Americans. »
  5. a et b (en-US) Roger W. Caves (dir.), Encyclopedia of the City, New York, Routledge, 3 janvier 2004, rééd. 1 mars 2005, 573 p. (ISBN 9780415252256, lire en ligne), p. 2
  6. (en) « Getcited - Janet Abu-Lughot » [archive du ] (consulté le 31 août 2009)
  7. (en) Barry Keith Gills, « Janet Abu-Lughod and the World-System: The History of World System Development and the Development of World System History », Journal of World-Systems Research, vol. 20, no 2,‎ , p. 174–179 (ISSN 1076-156X, lire en ligne, consulté le 24 janvier 2021)
  8. a et b « In Memoriam: Janet L. Abu-Lughod's contributions to Word-Systems research - ProQuest », sur search.proquest.com (consulté le 24 janvier 2021)
  9. (en) R. W. Caves, Encyclopedia of the City., Routledge, , 3 p.
  10. (en) جدلية, « In Memoriam: Janet Abu-Lughod », Jadaliyya - جدلية,‎ (consulté le 17 mai 2020)
  11. « JANET L. ABU-LUGHOD Obituary: View JANET ABU-LUGHOD's Obituary by New York Times », legacy.com (consulté le 30 novembre 2014)
  12. « Guggenheim Fellowships » [archive du ] (consulté le 31 août 2009)
  13. (en) « Janet Abu Lughod Library », sur Columbia GSAPP (consulté le 23 janvier 2021)
  14. (en-US) Victor Lieberman, « Reviewed Work: Before European Hegemony: The World System A. D. 1250-1350 by Janet L. Abu-Lughod », Comparative Studies in Society and History, Vol. 35, No. 3,‎ , p. 544-550 (7 pages) (lire en ligne)
  15. (en-US) Andre Gunder Frank, « The Thirteenth-Century World System: A Review Essay », Journal of World History, Vol. 1, No. 2,‎ , p. 249-256 (8 pages) (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]