Jane Thynne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jane Thynne
Naissance (61 ans)
Drapeau du Venezuela Venezuela
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais britannique
Genres

Jane Thynne, née le au Venezuela, est une femme de lettres britannique, auteur de quelques romans d'espionnage et romans policiers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bien que née au Venezuela, elle fait ses études à la Lady Eleanor Holles School de Hampton dans le borough londonien de Richmond upon Thames, puis obtient un diplôme du St Anne's College de l'université d'Oxford[1].

Journaliste, elle travaille pour The Sunday Times, The Daily Telegraph et The Independent, avant de participer, entre 2008 et 2011, à une émission littéraire sur les ondes de la BBC Radio 4.

Elle amorce sa carrière d'écrivain en 1997 par la publication de Patrimony, livre dans lequel une réalisatrice tente de lever le voile sur le mystère entourant un poète de la Première Guerre mondiale dont elle veut faire le sujet de son film. En 1998, elle fait paraître Le Pavillon aux coquillages (The Shell House), un roman policier historique dont l'action se déroule pendant l'entre-deux-guerres.

En 2013, elle publie le roman d'espionnage Les Roses noires (Black Roses), premier titre d'une série consacrée aux missions de Clara Vine, une actrice germano-britannique qui, pendant la montée du nazisme, travaille aux studios UFA de Berlin. Sous son identité publique, elle cache ses fonctions d'espionne au service du MI6 et tente de contrecarrer les plans des nazis.

Elle est l'épouse de l'écrivain Philip Kerr jusqu'à sa disparition le .

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Clara Vine[modifier | modifier le code]

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • Patrimony (1997)
  • The Shell House (1998)
    Publié en français sous le titre Le Pavillon aux coquillages, Paris, Éditions du Masque (2000) (ISBN 2-7024-7913-8)
  • The Weighing of the Heart (2010)

Autre ouvrage[modifier | modifier le code]

  • Tips for Meanies (2014)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Jane Thynne », sur journalisted.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]