Jane Badler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Jane Badler
Jane Badler.JPG

Jane Badler en 2012

Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web

Jane Badler est une actrice américaine, née le à Brooklyn (New York).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jane Badler étudie quatre ans à l'Université Northwestern, de 1971 à 1975, puis postule au titre de Miss Amérique et arrive deuxième. Elle prend alors des cours d'art dramatique et se présente régulièrement dans les cabarets.

Elle apparaît pour la première fois dans une série télévisée dans On ne vit qu'une fois, diffusée de 1977 à 1983. Elle y incarne Melinda Cramer, mais n'y joue finalement qu'une saison, avant d'incarner Natalie Bell dans The Doctors.

En 1983, elle obtient le rôle de Diana dans la série culte V (1983), V : La Bataille finale (1984) et V : La série (1984-1985). Diana incarne la « méchante » de la série : une scientifique commandant de la flotte de lézards extraterrestres et prédateurs qui envahissent la Terre.

Ensuite on la revoit notamment en 1986, dans deux épisodes de Riptide dans le rôle de Janet Ingram, et dans Falcon Crest (1986-1987) dans le rôle de Meredith Braxton.

Exilée en Australie, elle rencontre Peter Graves, et on la retrouve en 1990 dans la série Mission impossible, 20 ans après, dans le rôle Shannon Reed, puis notamment en 1997, dans « Flipper » aka The New Adventures of Flipper.

Ces dernières années, elle a fait évoluer sa carrière dans les cabarets et sur scène : Archy and mehitabel, The Great Gatsby, The Singing Forest, Big Hair in America, et deux one-woman shows : Shakin' the Blues Away and The Love Goddess: Rita Hayworth.

En 2008, elle tourne dans le film australien Under a red moon avec Richard Norton. La même année, elle reprend le rôle de Abbey dans la pièce de théâtre de Neil LaBute, The Mercy Seat, rôle tenu par Sigourney Weaver à New York puis par Susan Sarandon à Los Angeles.

Jane Badler a sorti son premier album solo le 1er juin 2008. Intitulé The Devil has my Double, l'album est autobiographique, c'est un album qui est décrit comme un mélange compulsif de célébrité, de sexe et de solitude.

En 2010, Jane Badler a été engagée pour le rôle de Diana Marshall dans la série australienne Neighbours.

Le 6 août 2010, ABC annonce officiellement que Jane Badler rejoint le casting de V, en tant qu'invitée récurrente dans la saison 2. Elle interprète Diana, la mère d'Anna (Morena Baccarin)[1].

Jane Badler est mariée avec Stephen Hains, fils du milliardaire australien David Hains.

En France, Jane Badler est doublée par Pauline Larrieu.

Jane Badler a sorti son second album, Tears Again, le 11 mars 2011.[réf. nécessaire]

Le 3e album de Jane "Opus" est sorti le 15 septembre 2014 sur toutes les plateformes de téléchargement légal et le 30 septembre 2014 pour la version CD en France .

Juillet 2015 Jane Badler rejoint le casting du film de science-fiction , virtual revolution dirigé par Guy-Roger Duvert dont le tournage débutera le 18 août dans Paris .[réf. nécessaire][2]

Mars 2016 Jane Badler se lance dans la productions de films via sa société Mejane production et produit le film Daisy Winters avec entre autres Brooke Shields (  le lagon bleu) carrie preston (  true blood) ou encore Iwan Rheon ( game of thrones) le tournage débute le 18 avril 2016[3] .

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Jane Badler rejoint le casting du remake de V », consulté le 7 août 2010.
  2. (en) « Former "V" star Jane Badler is prepared to take on the vast world of indie films | Art Film File », sur Art Film File,‎ (consulté le 5 juin 2016)
  3. (en) « Brooke Shields Joins Sterling Jerins in Drama 'Daisy Winters' », sur TheWrap (consulté le 20 avril 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]