Jane Atché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jane Atché
Image dans Infobox.
Jane Atché, Autoportrait au chapeau vert (1909),
Rabastens, musée du Pays rabastinois.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jeanne Louise Marie Euphrasie AtchéVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
JalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Maître
signature de Jane Atché
Signature

Jane Atché, dite aussi Jal[1],[2], née Jeanne Louise Marie Euphrasie Atché le à Toulouse et morte le à Paris est une artiste peintre, affichiste et illustratrice française[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Née le à Toulouse au 34, rue Saint-Rome, Jane Atché est élève à l'Académie Julian à Paris de Firmin Bouisset, Jean-Paul Laurens, Jean-Joseph Benjamin-Constant et Alfons Mucha[4]. L'influence de ce dernier sera déterminante dans son style graphique. Elle se fait connaître en 1896 avec une affiche pour le papier à cigarette JOB, dont le style Art nouveau est proche de celle que Mucha réalise la même année pour la même marque[2].

Elle publie une série de 12 cartes postales sur le thème des jeux d'enfants qu'elle signe Jal, et illustre un roman historique de Jean Drault, La Conspiration de Quillebœuf (Jouve et Cie, 1912)[2].

Elle est inhumée au cimetière de Vaucresson (Hauts-de-Seine).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

  • Rabastens, musée du Pays rabastinois :
    • Portrait de Madame A.J., 1909, huile sur toile ;
    • Autoportrait au chapeau vert, 1909, huile sur toile[4] ;
    • Méditation, peinture sur porcelaine de Philadelphie par Bourotte-François d'après le médaillon lithographié en noir et blanc de Jane Atché présenté au Salon de 1897[4] ;
    • Rêverie, 1909, peinture sur porcelaine de Philadelphie par Evalina Guenthoer d'après le médaillon lithographié en noir et blanc de Jane Atché présenté au Salon de 1897, pendant du précédent, tous deux édités en couleur l'année suivante[4].

Dessin[modifier | modifier le code]

  • Rabastens, musée du Pays rabastinois :
    • Que votre volonté soit faite, 1899, crayon et pastel sur papier, mention honorable au Salon de 1902[2] ;
    • Marcelle Vermorel et son fils Victor, 1910, sanguine sur papier ;
    • Marcelle Vermorel, 1912, sanguine sur papier ;
    • Suzzane, sanguine sur papier.

Affiche et lithographie[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Reims, cirque de Reims, « Exposition d'Affiches Artistiques Françaises et Étrangères », .
  • Rabastens, musée du Pays rabastinois, rétrospective de l'œuvre de Jane Atché, 2008-2009. Ce musée conserve et expose depuis lors une grande partie de son œuvre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Initiales de Jeanne Atché-Leroux, son nom d'épouse.
  2. a b c et d Marion Paoli, « Jane Atché (dite Jal ) », in: Béatrice Didier, Antoinette Fouque, Mireille Calle-Gruber, Dictionnaire universel des Créatrices, t.1, Des Femmes Éditions, 2013.
  3. (en) Dictionnaire Bénézit.
  4. a b c et d « Jane Atché » sur musees-occitanie.fr.
  5. « Job… la pub et l'art nouveau » sur le site Sept Deniers.
  6. Publié dans l’Album de la décoration (Salon de 1903).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]