Janakkala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Janakkala
Blason de Janakkala
Héraldique
Janakkala
La bibliothèque de Janakkala
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Kanta-Häme
Langue(s) parlée(s) finnois
Démographie
Population 16 853 hab.[1] (2015)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 60° 55′ 00″ nord, 24° 39′ 00″ est
Altitude Min. 79 m
Max. 161 m
Superficie 58 607 ha = 586,07 km2 [2]
· dont terre 547,44 km2 (93,41 %)
· dont eau 38,63 km2 (6,59 %)
Rang superficie (200e / 336)
Rang population (69e / 336)
Histoire
Province historique Häme
Province Finlande méridionale
Fondation 1341
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Janakkala

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Janakkala
Liens
Site web http://www.janakkala.fi

Janakkala est une municipalité de la région du Kanta-Häme au sud de la Finlande, .

Histoire[modifier | modifier le code]

Le secteur est habité pratiquement en continu depuis le retrait des glaciers. Les plus anciennes céramiques découvertes datent de 5 000 ans.

Lors des croisades suédoises du XIIIe siècle, l'actuelle Janakkala est densément peuplée par des tribus liées à l'aire culturelle du Häme. Le centre de gravité en est la forteresse d'Hakoinen, dont les vestiges ont été largement exploités par les archéologues. La colonisation suédoise voit quant à elle le temps des manoirs, construits en nombre entre le XVe siècle et le XVIIIe siècle. Il en reste aujourd'hui pas moins de 17, une des densités les plus élevées du pays.

L'administration communale est mise en place en 1866. La commune accueille ensuite de nombreux réfugiés venus de Carélie à la fin de la Guerre de Continuation. Aujourd'hui, ce sont les banlieusards chassés d'Helsinki par un coût du logement en hausse continue qui commencent à venir s'y installer, compensant largement depuis plus de 10 ans les départs liés à l'exode rural.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie a également connu une importante mutation, passant de l'ère du tout agricole à une multiplication des petites entreprises bénéficiant de la bonne situation de la commune, non loin des grandes villes du pays.

L'agriculture reste néanmoins très importante. 342 fermes exploitent 13 151 hectares de terres. Tervakoski entoure l'usine de papier du même nom, et l'agroalimentaire a une place de choix, avec les usines des groupes Nestlé (glaces) et Valio (produits laitiers).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune, sans réelle unité, regroupe plusieurs villages du sud du Häme, une des zones rurales les plus densément peuplées du pays. Les 4 principaux villages sont Turenki (le centre administratif, comptant plus de 7 000 habitants), Tervakoski (4 900), Leppäkoski (450) et Tarinmaa (400). Elle en compte 18 autres, tous inférieurs à 200 habitants.

L'autoroute n°3 (E12) traverse la commune entre Helsinki et Tampere.

Les municipalités voisines sont Hämeenlinna au nord, Renko à l'ouest, Loppi au sud-ouest, Riihimäki au sud, Hausjärvi au sud-est, Lammi à l'est et Tuulos au nord-est.

Démographie[modifier | modifier le code]

Depuis 1980, l'évolution démographique de Janakkala est la suivante[3],[1] :

Année 1980 1985 1990 1995 2000 2005 2010 2015
population 15 160 14 843 15 301 15 462 15 419 15 871 16 892 16 853

Manoirs[modifier | modifier le code]

Janakkala a de nombreux manoirs dont les suivants:

Personnalités de Janakkala[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fi) « Suomen asukasluvut kuukausittain – Kunnittain aakkosjärjestyksessä », Väestörekisterikeskus, (consulté le 18 juin 2015)
  2. (fi) « Superficie par municipalité au 1er janvier 2011 », Maanmittauslaitos (consulté le 29 décembre 2012)
  3. (fi) « Väestö kielen mukaan sekä ulkomaan kansalaisten määrä ja maa-pinta-ala alueittain 1980–2012 », Tilastokeskus, (consulté le 9 juillet 2014) (au périmètre du 1er janvier 2013)