Jan van den Hoecke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jan van den Hoecke
Naissance
Décès
Activité
Père
Gaspar van den Hoecke (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie

Jan van den Hoecke ou van Hoek, van Hoeck, Vanhoek (1611–1651), est un peintre baroque flamand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Anvers, il est apprenti chez son père, le peintre Gaspar van den Hoecke (en) (1595–1648). Il travaille ensuite dans l'atelier de Pierre Paul Rubens. Son frère Robert van den Hoecke (1622–1668) était peintre aussi.

Avec son père, ils se rendent célèbre par les décorations qu'ils réalisent en 1635 pour l'arc de triomphe élevé à Anvers en l'honneur de Ferdinand III, où Jan fut chargé des représentations monumentales (Entrée triomphale du cardinal-prince Ferdinand d'Espagne, Galerie des Offices). Rubens fut concepteur de l'esquisse.

En 1638, sa présence est attestée à Rome, où il se fait bientôt remarquer et noua des relations amicales avec Cassiano dal Pozzo. Il y resta jusqu'en 1644 l'année où il devint membre de la confrérie des Virtuoses du Panthéon. Il est appelé à la cour de Vienne par Ferdinand III : il y reste dix ans avant de revenir dans sa patrie.

De retour en Flandres en 1647, il entre au service de l'archiduc Léopold Guillaume, exécutant pour lui de nombreux sujets allégoriques et religieux, où l'influence de Rubens est sensible[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Certaines de ses œuvres révèlent l'influence de Rubens et de van Dyck (Hercule entre le vice et la vertu, Galeries des Offices). Le Triomphe de David (Kimbell Art Museum), longtemps donné pour être de Rubens, lui est maintenant attribué.


Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Maria Cecilia Fabbri, « Biographies », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 650
  2. Liberalité, Lille (Rkd)
  3. Amour vainqueur, Vienne
  4. Léopold Guillaume, Vienne