Jan van Scorel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jan van Scorel
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
UtrechtVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Portrait de David Joris, Kunstmuseum de Bâle.

Jan van Scorel (1495 à Schoorl - 6 décembre 1562 à Utrecht), dans la République des Lettres Ioannes Scorellus, est un peintre hollandais à qui on attribue l'introduction aux Pays-Bas de l'art de la Renaissance italienne. On retrouve son effigie dans Les Effigies des peintres célèbres des Pays-Bas de Dominique Lampson.

On ignore s'il commença sa formation avec Jan Gossaert à Utrecht. À partir de 1512, il fut l'élève de Jacob Cornelisz à Amsterdam[1].

C'est un ami du poète Jean Second, dont il fit le portrait et dont il existe une gravure célèbre. Il fait partie de ses correspondants (Epistolarum libri duo).

Van Scorel commença à voyager en 1519, d'abord à Nuremberg puis en Autriche. C'est là qu'il finit son premier tableau important intitulé Sippenaltar, un retable pour l'église d'Obervellach[1]. À Venise, il subit l'influence de Giorgione, puis partit à Rome où il découvrit Raphaël et Michel-Ange. Il quitta Rome pour faire un pèlerinage en Terre sainte et a souvent peint des vues de Jérusalem par la suite.

En 1522, le pape hollandais Adrien VI, le nomma conservateur des antiquités du Vatican au Belvédère, charge très prestigieuse que Raphaël occupait avant lui[2]. Après la mort du pape, un an plus tard, il retourna en Hollande, s'installer dans sa ville natale d'Utrecht, où il resta jusqu'à sa mort[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Jeanne van Waadenoijen, « Biographies », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, éditions Place des Victoires,‎ (ISBN 2-84459-006-3), p. 666
  2. a et b Stefano Zuffi, Le Portrait, Gallimard,‎ (ISBN 2-07-011700-6), p. 102
  3. p. 122 - Lille : Le pays minier - La Flandre maritime - Entre Scarpe et Escaut, édité par le Guide vert Michelin- numérisé par Google Books
  4. Vincent Pomarède, 1 001 peintures au Louvre : De l’Antiquité au XIXe siècle, musée du Louvre éditions,‎ , 308 p. (ISBN 2-35031-032-9), p. 405
  5. Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, éditions Place des Victoires,‎ (ISBN 2-84459-006-3), p. 303

Sur les autres projets Wikimedia :