Jan Schmid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jan Schmid
Image illustrative de l’article Jan Schmid
Jan Schmid à Seefeld en 2018.
Contexte général
Sport Combiné nordique
Période active de 2002 à 2019
Biographie
Nom de naissance Jan Schmid
Nationalité sportive suisse (jusqu'en 2006)
norvégien (depuis 2006)
Nationalité Norvège et Suisse
Naissance (38 ans)
Lieu de naissance Trondheim
Taille 1,79 m
Poids de forme 72 kg
Club Sjetne Idrettslag
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 1 0
Championnats du monde 1 3 3
Coupe du monde (globes) 0 1 0
Coupe du monde (épreuves) 5 11 7

Jan Schmid, né le à Trondheim, est un coureur du combiné nordique norvégien d'origine suisse, pays pour lequel il a couru au début de sa carrière. Il est le frère de Tommy Schmid, également coureur du combiné nordique de haut niveau.

En 2009, il devient vice-champion du monde derrière l'Américain Todd Lodwick et le redevient en 2019, année de sa retraite sportive. Il compte également quatre médailles par équipes aux championnats du monde, dont une en or en 2019. Il a remporté cinq courses en coupe du monde : deux lors de la saison 2011-2012 et trois lors de la saison 2017-2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Né à Trondheim en Norvège de parents suisses[1], il commence sa carrière sous les couleurs suisses en participant à des manches de la Coupe du monde B à partir de [2]. Il signe une deuxième à Vuokatti dès sa deuxième course ce qui lui permet de se qualifier pour les Jeux olympiques de Salt Lake City[2]. Vainqueur de deux courses, il concourt aux Championnats du monde junior à Schonach en 2002, prenant la quatrième place en individuel[3] avant de prendre part aux Jeux olympiques à Salt Lake City. Le 1er mars de la même année, il fait sa première apparition en Coupe du monde à Lahti, marquant ses premiers points. En , il participe aux championnats du monde de ski nordique où il se classe 27e du Gundersen, 30e du sprint et 8e par équipe[3].

En , il atteint pour la première fois le top 10 en Coupe du monde et termine dix-huitième au classement général de la saison 2003-2004. Lors de la saison 2004-2005, il termine 3e du sprint lors des Universiades. Il participe ensuite aux championnats du monde de ski nordique où il se classe 29e du Gundersen, 32e du sprint et 6e par équipes[3].

Jeux olympiques de Turin et changement de nationalité[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2005-2006, il signe une 6e place en coupe du monde à Harrachov puis il se classe quatrième de l'épreuve par équipes avec Andreas Hurschler, Ronny Heer et Ivan Riederlors des Jeux olympiques de Turin. Ayant toujours vécu en Norvège et parlant le norvégien, Jan Schmid décide d'adopter la nationalité norvégienne peu après les Jeux de Turin. La Fédération suisse de ski demande une compensation financière afin de compenser les dépenses qu'elle a consentie pour l'athlète[4]. Finalement les fédérations norvégiennes et suisse trouvent un accord à 127 437 couronnes[5],[3]. C'est la première fois que ce type de transfert d'argent est rencontré dans le monde du ski[5]. Cette démarche était aussi une urgence pour lui puisqu'il aurait été plus difficile de changer de nationalité après ses vingt-trois ans[5].

Premiers podiums sous ses nouvelles couleurs[modifier | modifier le code]

Dès l'hiver suivant, il est intégré à l'équipe nationale norvégienne[6]. Il est cependant désigné remplaçant pour les championnats du monde de ski nordique 2007[7]. Quelques semaines plus tard, il remporte le mass start du championnat de Norvège devant Håvard Klemetsen[8].

Lors de la saison 2008-2009, il connait son premier podium en individuel à Ramsau am Dachstein où il prend la troisième place[3]. Quelques jours plus tard, il termine 2e dans une course par équipe à Schonach. Ensuite, il monte sur quatre autres podiums (2 à Val di Fiemme, un à Seefeld et un à Klingenthal) ce qui lui permet de terminer la coupe du monde à la 7e place, son meilleur résultat[3]. Lors des Championnats du monde de Liberec, il décroche la médaille d'argent en individuel en terminant à treize secondes de l'Américain Todd Lodwick[9] puis le bronze dans l'épreuve par équipe avec Mikko Kokslien, Petter Tande et Magnus Moan.

Le , Schmid s'impose pour la première fois en Coupe du monde à Ramsau, il gagne de nouveau à Lahti trois mois plus tard.

Saison 2016-2017 compliquée et retour au premier plan[modifier | modifier le code]

En , il est pour la première fois le leader de la coupe du monde après les courses de Ramsau[10]. Il termine deuxième de la Coupe du monde soit son meilleur résultat dans cette compétition[11], grâce à trois succès à Val di Fiemme, Chaux-Neuve et Hakuba, alors qu'il en totalise cinq durant sa carrière. Il participe à ses quatrièmes Jeux olympiques à Pyeongchang, remportant la médaille d'argent dans l'épreuve par équipes avec Jørgen Graabak, Espen Andersen et Jarl Magnus Riiber.

Aux Championnats du monde 2019, il décroche la deuxième médaille individuelle de sa carrière aux mondiaux avec l'argent derrière Eric Frenzel, puis le même métal sur le sprint par équipes avec Jarl Magnus Riiber et finalement le titre sur l'épreuve par équipes, pour remporter son unique médaille d'or. Après un ulitme podium (le 24e) en Coupe du monde à Schonach, pour sa dernière course, il annonce sa retraite au printemps 2019[12].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

En 2014, il n'est pas retenu pour la compétition[13].

Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Grand tremplin
Petit tremplin Sprint
Grand tremplin
JO 2002
Salt Lake City
- - 7e
JO 2006
Turin
- - 4e
Épreuve / Édition Individuel Par équipes
grand tremplin
Petit tremplin Grand tremplin
JO 2010
Vancouver
23e - 5e
JO 2018
Pyeongchang
25e 11e Médaille d'argent, Jeux olympiques Argent

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Il n'est pas retenu pour l'édition 2007[14]. Il est devenu vice-champion du monde en 2009, derrière l'Américain Todd Lodwick[3]. En 2013[15] et en 2017, il n'est pas retenu pour la compétition[16].

Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Grand tremplin
Petit tremplin Sprint
Grand tremplin
Mondiaux 2003
Val di Fiemme
27e 30e 8e
Mondiaux 2005
Oberstdorf
29e 32e 6e
Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Relais
Petit tremplin Grand tremplin Départ en ligne
Mondiaux 2009
Liberec
Médaille d'argent, monde Argent 12e 13e Médaille de bronze, monde Bronze
Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Petit tremplin Grand tremplin Petit tremplin
Relais
Grand tremplin
Relais
Mondiaux 2011
Oslo
24e 14e Médaille de bronze, monde Bronze Médaille de bronze, monde Bronze
Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Petit tremplin Grand tremplin Grand tremplin
Sprint
Petit tremplin
Relais
Mondiaux 2015
Falun
31e 31e - -
Mondiaux 2019
Seefeld
21e Médaille d'argent, monde Argent Médaille d'argent, monde Argent Médaille d'or, Jeux olympiques Or

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 7e en 2009 et 2015.
  • 23 podiums individuels : 5 victoires, 11 deuxièmes places et 7 troisièmes places.
  • 11 podiums par équipes, dont 8 victoires.

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Édition Épreuve
2011-2012 Ramsau (Gundersen – HS98 / 10 km)
Lahti (Gundersen – HS130 / 10 km)
2017-2018 Val di Fiemme (Gundersen – HS134 / 10 km)
Chaux-Neuve (Gundersen – HS118 / 10 km)
Hakuba (Gundersen – HS134 / 10 km)

Classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Année Classement général final
2001-2002 37e
2002-2003 47e
2003-2004 18e
2004-2005 34e
2005-2006 30e
2006-2007 24e
2007-2008 22e
2008-2009 7e
2009-2010 17e
2010-2011 8e
2011-2012 9e
2012-2013 27e
2013-2014 14e
2014-2015 7e
2015-2016 8e
2016-2017 23e
2017-2018 2e
2018-2019 14e

Universiades[modifier | modifier le code]

Grand Prix[modifier | modifier le code]

  • 4e du classement général en 2013.
  • 4 podiums individuels.

Coupe du monde B[modifier | modifier le code]

  • 7 podiums individuels, dont 3 victoires.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Jan Schmid Profile », sur sportsillustrarted.com
  2. a et b (de) « Olympia-Qualifikation für Rieder und Schmid », sur swissinfo.ch, .
  3. a b c d e f et g (no) « Jan Schmid », sur nrk.no.
  4. (no) Anne Rognerud et Svein Strømnes, « Schmid på vei til norsk landslag », sur nrk.no, .
  5. a b et c (no) « Blir norsk - må betale 120 000 kr. », sur aftenposten.no, .
  6. (no) Kim Nystøl, « Schmid debuterer for Norge », sur nrk.no, .
  7. (no) « Uttak VM kombinert », sur nrk.no,
  8. (no) « Gull til Schmid », sur nrk.no, .
  9. (en) « Nordic Combined: Silver to Jan Schmid », sur norwegianamerican.com, .
  10. (no) Sondre Tallaksrud, « Verdens beste som 34-åring: – Jeg hadde flirt hvis noen hadde sagt det før sesongen », sur nrk.no, .
  11. (en) « “It will be fun to do the Mass Start again!” », sur fis-ski.com, .
  12. (it) « Jan Schmid annuncia il proprio ritiro », .
  13. (no) « OL: Graabak foretrukket foran Schmid », sur nrk.no, .
  14. (en) « Athlete of the Week: Jan Schmid (NOR) », sur fis-ski.com, .
  15. (no) « VM-laget i kombinert reiser ikke til Kasakhstan », sur dagbladet.no, .
  16. (en) « UPDATE: Norwegian team for Lahti 2017 announced », sur fis-ski.com, .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :