Jan Philip van Thielen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jan Philip van Thielen
Jan Philips van Thielen - gulden cabinet.png
Portrait gravé de Jan Philip van Thielen dans Het Gulden Cabinet (1662)
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Maître
Lieux de travail
Mouvement
Père
Liebrecht van Thielen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Anna van Thielen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Maria Theresa van Thielen
Anna Maria van Thielen (d)
Françoise Catharina van Thielen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jan Philip van Thielen, né en 1618 à Malines et mort en 1667 à Booischot, est un peintre flamand spécialiste de la peinture de fleurs.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un petit noble, Jan Philip van Thielen part à Anvers à 13 ans, en 1631 ou 1632, pour se former dans l'atelier du peintre Theodor Rombouts, mari de sa sœur Anna. En 1640, il épouse Françoise van Hemelaer et devient ainsi le beau-frère d'Érasme II Quellin. Il se spécialise dans la peinture de fleurs et devient l'unique élève de Daniel Seghers en 1641. Il est admis comme maître par la guilde de Saint-Luc d'Anvers en 1641 ou 1642. Installé à Anvers, il y reste jusqu'en 1659 avant de revenir à Malines où il est membre de la guilde de Saint-Luc en 1660. Sa fille aînée, Maria Theresa van Thielen, est devenue peintre de fleurs à son tour[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Jan Philip van Thielen a peint principalement des bouquets de fleurs ou des arrangements et des guirlandes de fleurs, souvent en collaboration avec d'autres peintres, comme Érasme II Quellin, Cornelis van Poelenburgh ou Cornelis Schut, qui réalisaient le reste du tableau. Très apprécié, van Thielen compte plusieurs membres de la cour d'Espagne parmi ses admirateurs, comme le marquis de Leganés ou l'archiduc Leopoldo Guillermo[2]. Ses œuvres sont généralement signées « I. P. Van Thielen Rigouldts » (du nom de sa mère) dans les années 1640, « I. P. Van Thielen » dans les années 1650 et « I. P. Van Thielen Heere Van CouwenBerche » dans les années 1660, après qu'il a hérité du titre de son père.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jan Philips van Thielen sur kd-art.be.
  2. (es) Thielen, Jan Philip van sur le site du musée du Prado.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :