Jan Matuszyński

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jan Matuszyński
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait de Jan Matuszyński vers 1840
Nom de naissance Jan Edward Aleksander Matuszyński
Naissance
Varsovie, (Pologne)
Décès (à 33 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la Pologne Pologne
Profession
Famille
Jan Fryderyk Matuszyński (père), Caroline Boquet (femme)

Jan Edward Aleksander Matuszyński, né le à Varsovie et mort le à Paris, est un médecin polonais, ami de Frédéric Chopin à Varsovie puis à Paris .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Jan Fryderyk Matuszyński (1768–1831), médecin, chirurgien et directeur de l'hôpital luthérien de Varsovie[1] .

Jan Matuszyński devient ami de Chopin alors qu'ils sont tous deux élèves du lycée de Varsovie (Liceum Warszawskie (pl)), où le père de Chopin, Nicolas est professeur. Matuszyński vient d'une famille d'amateurs de musique, lui-même joue de la flûte et son frère Leopold (1820–93) deviendra chanteur d'opéra (ténor[1]).

À partir de 1827, Jan étudie la médecine à l'Université de Varsovie. Durant l'insurrection de 1830-1831, il sert comme médecin dans l'armée polonaise, au sein du cinquième bataillon de fusiliers ; il reçoit en récompense la Virtuti Militari[1]. Après la défaite du soulèvement, il part en exil en Allemagne où il obtient un doctorat en médecine à l'Université de Tübingen[1] (thèse : Über die Natur und Behandlung des Weichselzopfes[2]).

Il émigre à Paris en 1834, partageant pendant un moment l'appartement de Chopin (Rue de la Chaussée-d'Antin) et lui prodiguant des conseils médicaux[1]. Il poursuit ses études de médecine à Paris, se spécialisant en physiologie, et épouse une Française, Caroline Boquet[1]. En 1837, il obtient le titre de docteur en médecine grâce à sa thèse[3] De l'influence du nerf sympathique sur les fonctions des sens[4].

Il meurt de la tuberculose en 1842. Il passe ses derniers jours dans une chambre où Chopin et George Sand l'ont installé pour s'occuper de lui (Rue Pigalle). Elle a écrit qu'il est mort « dans nos bras après une lente et cruelle agonie, qui fit souffrir Chopin comme si cela avait été la sienne. Il était fort, courageux et dévoué… mais quand ce fut terminé il fut brisé[4]. »

Jan Matuszyński est inhumé au Cimetière de Montmartre[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Sikorski (n.d.)
  2. Cf notice du NIFC et notice bibliographique. Weichselzopf est le mot allemand pour la plique polonaise.
  3. Notice dans le catalogue du SUDOC.
  4. a et b Atwood (1999), p. 333

Bibliographie[modifier | modifier le code]