Jan Kułakowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Pologne image illustrant l’Union européenne
Cet article est une ébauche concernant la Pologne et l’Union européenne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jan Kułakowski
Jan Kulakowski by Kubik.JPG

Jan Kułakowski

Fonction
Député européen
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
VarsovieVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieux de travail
Activités
Autres informations
Parti politique
Site web
Distinctions
Liste détaillée
Chevalier de la Légion d'honneur‎
Ordre de l'Aigle blanc
Grand officier de l'ordre de Léopold II (d)
Grand officier de l'ordre national du Mérite (d)
Commandeur avec étoile de l'ordre Polonia Restituta (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jan Jerzy Kułakowski, né le à Myszków et mort le à Varsovie[1], est un juriste, syndicaliste, homme politique et diplomate polonais.

Il a notamment été chef des négociateurs pour l'entrée de la Pologne dans l'Union européenne, puis député européen de 2004 à 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir pris part comme adolescent à l'Insurrection de Varsovie en 1944, il doit s'exiler à Liège et Paris, où il entame des études de droit poursuivies entre la France et la Belgique, terminées par un doctorat à l'université catholique de Louvain.

Après avoir travaillé à la radio à Paris, il choisit l’engagement syndical. De 1954 à 1988, il joue un rôle important dans les structures internationales du syndicalisme d'origine chrétienne, sises à Bruxelles : Confédération internationale des syndicats chrétiens, puis Confédération mondiale du travail, dont est le secrétaire général de 1974 à 1988. Il devient en 1985 membre d’honneur de Solidarność.

En 1990, il est nommé par Tadeusz Mazowiecki ambassadeur de Pologne auprès de la Commission européenne.

À partir de 1998, il devient secrétaire d'État auprès du président du conseil des ministres Jerzy Buzek, plénipotentiaire pour la négociation en vue de l'entrée de la Pologne dans l'Union européenne.

Il est membre de l'Union pour la liberté (UW) puis de son successeur le Parti démocrate (centre gauche).

Comme Bronisław Geremek, il siège ensuite au Parlement européen de 2004 à 2009, dans le groupe de l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe.

Famille[modifier | modifier le code]

Marié à Zofia Kułakowska-Wajs, docteur en médecine. Père de trois filles : Krystyna, Barbara, Elisabeth[2].

Distinctions honorifiques[modifier | modifier le code]

Décorations polonaises
Décoration belge
Décorations françaises
Prix
  • Prix Robert-Schuman (1996)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]