Jan Ferguut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jan et Van Droogenbroeck.

Jan Amandus Van Droogenbroeck (Saint-Amand, - Schaerbeek, ), pseudonyme Jan Ferguut est un poète et écrivain flamand.

Il enseigna le solfège et fut, en tant que fonctionnaire, chef de division au ministère de l'intérieur et de l'instruction publique[1].

Il a été élève de Jan Van Beers à l'école normale de Lierre et côtoya Johan Michiel Dautzenberg. Jan Van Droogenbroeck collabora aux magazines De Toekomst, Noord en Zuid, et Het Nederlandsch Tijdschrift.

Une rue de Schaerbeek porte son nom.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Makamen en ghazelen (1866)
  • Ondine (1867
  • Dit zijn zonnestralen (1873)
  • Torquato Tasso's dood (1873)
  • Camoens (1879)
  • De morgen (1887)
  • Spreuken en sproken (1891)
  • Gedichten (1894)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Daems, S., J.A. van Droogenbroeck (Jan Ferguut), Winkler-Prinzlexicon (1887)
  • Muyldermans, J., Levensschets van Jan van Droogenbroeck, Jaarboek der Koninklijke Vlaamse Academie 22 (1908)
  • Van den Bossche, M., Bibliografie van en over J.A. van Droogenbroeck, alias Jan Ferguut, Heemkundig Jaarboek Klein-Brabant (1971) 43-64
  • Wittebols, J., Over dichter Jan van Droogenbroeck en mijn oude bloemlezingen, Tijdingen Beatrijsgezelschap 14 (1978-1979) nr. 4, p. 20-29

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bibl. Nat. IV, 133-De Seyn, Dict. Ecriv. Belges, II, 1858

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]