Jan Eduard de Quay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jan Eduard de Quay
Image illustrative de l'article Jan Eduard de Quay
Fonctions
Vice-Premier ministre des Pays-Bas
Ministre des Transports, des Travaux publics et de la Gestion de l'eau
Premier ministre Jelle Zijlstra
Gouvernement Zijlstra
Prédécesseur Anne Vondeling (Vice-PM)
Ko Suurhoff (Transports)
Successeur Johan Witteveen (Vice-PM)
Joop Bakker (Transports)
5e Premier ministre des Pays-Bas
(39e chef du gouvernement)
Monarque Juliana
Gouvernement De Quay
Prédécesseur Louis Beel
Successeur Victor Marijnen
Commissaire de la Reine en Brabant-Septentrional
Monarque Wilhelmine
Juliana
Prédécesseur Johannes van Oyen
Successeur Constant Kortmann
Ministre de la Guerre
Premier ministre Pieter Sjoerds Gerbrandy
Gouvernement Gerbrandy II
Prédécesseur Jim de Booy
Successeur Jo Meynen
Biographie
Nom de naissance Jan Eduard de Quay
Date de naissance
Lieu de naissance Bois-le-Duc
Date de décès (à 83 ans)
Lieu de décès Beers
Nationalité Drapeau des Pays-Bas Néerlandaise
Parti politique Parti populaire catholique
Conjoint Maria van der Lande (1901-1988)
Diplômé de Université d'Utrecht
Profession Psychologue
Religion Catholicisme

Jan Eduard de Quay
Premiers ministres des Pays-Bas

Jan Eduard de Quay, né le à Bois-le-Duc et mort le à Beers, est un homme politique néerlandais, Premier ministre des Pays-Bas du au [1]. Personnalité controversée en raison de ses activités pendant la Seconde Guerre mondiale, De Quay était membre du Parti populaire catholique (KKV).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jan Eduard de Quay est né à Bois-le-Duc le . Après avoir fréquenté une école jésuite à Katwijk, il est diplômé en psychologie de l'Université d'Utrecht en 1926. L'année suivante, il a obtenu un doctorat pour sa thèse sur la contribution des facteurs sensoriels et moteurs à l'apprentissage et le processus de travail.

En 1928, il est nommé maître de conférence en psychotechnologie à l'université catholique de l'enseignement supérieur à Tilburg (aujourd'hui Université de Tilburg) et en 1933 professeur d'économie d'entreprise et psychotechnique dans la même institution. Au cours de la mobilisation d'avant-guerre des Pays-Bas (1939-1940) De Quay est devenu lieutenant de réserve. En juillet 1940, il forma le Triumvirat de la controversée Union nationaliste néerlandaise avec Louis Einthoven et Hans Linthorst Homan. Cette Union a été controversée car ses dirigeants ont suggéré une collaboration partielle avec l'occupant allemand. En août 1940, De Quay avait commencé des réunions secrètes avec les fascistes du Nationaal Front avec le projet de fusionner les deux organisations. Lors de ces entretiens De Quay déclara qu'il était lui-même fasciste et qu'il rejetait la démocratie[2]. En mai et juin de la même année, il a été commissaire du gouvernement pour le travail au ministère des Affaires sociales. Dans cette fonction, il a encouragé la population néerlandaise à chercher un emploi en Allemagne. De juillet 1942 à juin 1943, il fut interné à Haaren, après quoi il alla se cacher auprès des autorités d'occupation. Après la libération de la zone sud, dite « des rivières » fin 1944, il devient président du Conseil des commissaires de l'Agriculture, de l'Industrie et du Commerce mis en place pour restaurer l'économie nationale.

Politique[modifier | modifier le code]

Du 5 avril au , De Quay a été ministre de la Guerre dans le cabinet Gerbrandy II. Le , il devient Commissaire de la Reine en Brabant-Septentrional jusqu'au . Il a servi en tant que Premier ministre des Pays-Bas du au , puis comme sénateur du au . Plus tard, il devint ministre des Transports, des Travaux publics et de la Gestion de l'eau et vice-Premier ministre, du au . Le 13 juin 1967, il redevint sénateur jusqu'au .

De Quay est décédé le à Beers, à l'âge de 83 ans[3]. Son épouse est décédée en 1988.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]