Jan Dobraczyński

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jan Dobraczyński
Jan Dobraczyński.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
VarsovieVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions
Juste parmi les nations
Order of the Builders of People's Poland (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jan Dobraczyński (Varsovie, - ibidem, ) est un écrivain catholique, journaliste polonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de droit, il devient écrivain et journaliste[1]. En 1937, il publie son premier livre, une biographie de Bernanos[2].

Soldat pendant la campagne de septembre 1939, il entre dans la résistance polonaise. Il commence à écrire Les Envahisseurs (Najeżdźcy)[3]. Il prend part à l'Insurrection de Varsovie.

En tant que responsable de la Division pour les enfants abandonnés au service social de Varsovie, Jan Dobraczynski a aidé les activistes de Żegota à placer des enfants juifs dans des couvents[4],[5]. Au terme de l'Insurrection, il a été interné au camp de Bergen-Belsen.

Après la guerre, il est membre de l'association PAX, l'organisation catholique collaborant avec les communistes. En 1945, il reprend l'écriture des Envahisseurs, qu'il termine au début de 1946[6]. Publié cette année-là, le livre connaît un très grand succès. Il est considéré comme le chef-d'œuvre de Dobraczyński[1].

Entre 1953 et 1956, Dobraczyński est rédacteur en chef de Tygodnik Powszechny, un hebdomadaire catholique. En 1982, il est président du Mouvement patriotique de la renaissance nationale (PRON), une organisation mise en place par le régime du général Jaruzelski pour essayer de contrer l’opposition démocratique au communisme. Il est de 1985 à 1989 élu de PAX à la Diète polonaise.

En 1985 Dobraczyński s'est vu attribuer la Croix de la Virtuti Militari et en 1993 le titre de Juste parmi les nations[5].

Livres en français[modifier | modifier le code]

  • Les Envahisseurs, coll. « Marabout géant », no 103, Verviers, Gérard, 1960. Trad. Jean Nitman.
  • Les Montagnes de la nuit, Paris, Salvator, 1956.
  • Celui qui vint la nuit : lettres d'un pharisien, Tours, Mame, 1956.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Notice biographique, dans Jan Dobraczynski, Les Envahisseurs, coll. « Marabout géant », no 103, Verviers, Gérard, 1960, 3e de couv.
  2. Notice bibliographique de Bernanos-powieściopisarz, sur catalogue.bnf.fr (consulté le 25 juin 2017).
  3. Jan Dobraczynski, « Note de l'auteur », op. cit., p. 439 et 440.
  4. (en) Nahum Bogner, « The Rescue of Jewish Children in Polish Convents During the Holocaust », sur yadvashem.org (consulté le 26 juin 2017).
  5. a et b (en) « Dobraczyński, Jan », sur yadvashem.org (consulté le 26 juin 2017).
  6. Jan Dobraczynski, « Note de l'auteur », op. cit., p. 440.

Liens externes[modifier | modifier le code]