Jamyang Dorjee Chakrishar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jamyang Dorjee Chakrishar
Jamyang Dorjee.jpg
Jamyang Dorjee
Naissance
Nationalité
Activité
Formation

Jamyang Dorjee Chakrishar ou Jamyang Dorjee (tibétain : འཇམ་དབྱངས་རྡོ་རྗེ་, Wylie : 'jam-dbyangs rdo rje), né en 1954 à Lhassa, est un homme politique et un calligraphe tibétain. Président du Réseau international de soutien au Tibet, il a été directeur de l'Institut tibétain des arts du spectacle[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Le 14e dalaï-lama et Jamyang Dorjee en novembre 2010.

En 1960, lors de l'exode suivant le soulèvement tibétain de 1959, il accompagne ses parents qui s'enfuient du Tibet pour se réfugier au Sikkim[2].

Après sa scolarité à Simla et Mussoorie, où il reçut une formation en tibétain, anglais, hindi et en népalais, il est diplômé de l'Université de Delhi. Entre 1988 et 1994, il travailla dans l'administration indienne au Sikkim en tant que secrétaire et prit sa retraite en 1994 pour aider la communauté tibétaine. Il fut secrétaire adjoint du ministère de la religion et de la culture du gouvernement tibétain en exil, puis directeur de l'Institut tibétain des arts du spectacle (TIPA) de 1994 à 2000.

Sous sa direction, le TIPA et sa déléguée Dolma Choden enseignent à la troupe du Théâtre du Soleil la danse du cerf (shawa chukar) pour la création de la pièce Et soudain, des nuits d'éveil[3] d'Hélène Cixous et mise en scène par Ariane Mnouchkine.

En 1998, il accompagne la tournée en France de la troupe du TIPA qui se produit trois mois au Théâtre du Soleil à la Cartoucherie de Vincennes[4] et en décembre à un Festival de l'Himalaya[2]. C'est au cours de ce séjour que Jamyang traduisit et adapta en langue tibétaine le film indien Shaheed[2], un film qu'il dirigea, produit par le TIPA et sorti en 1999 sous le nom de Tsampai Shenkhok (Loyauté)[5].

En 2000, en tant que directeur du TIPA, il invita le 17e karmapa récemment enfui du Tibet, à la commémoration de l’intronisation du 14e dalaï-lama en février, en présence des responsables du gouvernement tibétain, d'officiels indiens et de hauts dignitaires religieux tibétains, où le karmapa fit sa première apparition publique en Inde à Dharamsala[6],[7].

Il a été membre du Congrès de la jeunesse tibétaine de 1994 à à 1999.

En 2001 il rejoint le Bureau du Tibet à New Delhi où il coordonne les relations entre les Indiens et les Tibétains. Il a démissionné de l'administration centrale tibétaine en 2004, pour aider la communauté en tant que membre d'organisation-non-gouvernementales, dont le Réseau international de soutien au Tibet dont il est l'un des présidents[8],[9].

Il est conseiller éditorial de Radio Free Asia[10].

Il vit au Népal et travaille comme coordinateur régional du Conservancy for Tibetan Arts and Culture (CTAC)[11].

Jamyang Dorjee Chakrishar a appris la calligraphie tibétaine traditionnelle utilisant le bambou[12]. Il a réalisé la plus longue calligraphie au monde. Elle reproduit les prières de longue vie au 14e dalaï-lama de 32 maîtres tibétains, compilées par le tibétologue Tashi Tsering[13], sur un papier traditionnel du Tibet et du Népal mesurant 163,2 mètres, pesant 52 kilos, et comprenant 65 000 caractères tibétains dessinés à l'encre Sumi[14]. Lodi Gyari, président du CTAC, a remis un certificat à Jamyang Dorjee Chakrishar en reconnaissance de son œuvre[15].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jamyang Dorjee Chakrishar
  2. a b et c Jamyang Dorje, portrait d’un patriote tibétain en exil..., CSPT, 14 mars 1999
  3. Nathalie Gauthard, « Les danses du cerf des moines tibétains », Université de Nice Sophia Antipolis, Cerpcos, 2006.
  4. Béatrice Picon-Vallin, Les longs cheminements de la troupe du Soleil
  5. (en), Jamyang Norbu, The Happy Light Bioscope Theatre & Other Stories (PART 2), World Tibet News, 23 février 2010, (fr) « Anthologie du Tibet au cinéma »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 2004
  6. (en) Gaby Naher, Wrestling the dragon: in search of the boy lama who defied China, p. 184 : « The Karmapa had been in India for a little over six weeks before attending the TIPA event that commemorated the sixtieth anniversary of the enthronement of the Dalai Lama. The institute's director, Jamyang Dorjee, invited the Karmapa »
  7. (en), Abhik Kumar Chanda, Escaped monk leads Dalai Lama's 60th anniversary function, AFP, 19 février 2000
  8. (en) Tibet Support Group Conference, Voice of America, 6 novembre 2010
  9. (en) Jamyang Dorjee, NDPT, 23 juin 2010
  10. (en) Jamyang Dorjee, The Dalai Lama’s Devolution of Power and What it Means to the Issue of Tibet, Tibetan Political Review, 6 juin 2011
  11. (en) Longest Calligraphy Scroll - Tibetan sets world record, World Records Acedemy, 1er août 2010
  12. (en) Tibetan Scroll Wins Award, Radio Free Asia, 25 août 2010
  13. (en) Calligraphie
  14. (en) Dalai Lama-prayers scripted on World’s longest calligraphy scroll, Tibetan Review, 3 août 2010
  15. (en) Bhuchung K. Tsering, Tibetan Calligraphy: Where Size Mattered!, 17 août 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :