James Ward

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
James Ward
James Ward
Carrière professionnelle
2006
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Naissance (29 ans)
Drapeau : Royaume-Uni Londres
Taille / poids 1,9 m (6 3) / 72 kg (158 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Darren Tandy (2014-2015)
Gains en tournois 1 066 951 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 89e (13/07/2015)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 233e (29/08/2011)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/64 1/64 1/16 1/64
Double - - 1/16 -
Mixte 1/32
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 1 (2015)

James Ward, né le à Londres, est un joueur de tennis britannique, professionnel depuis 2006.

Carrière[modifier | modifier le code]

Fils d'un chauffeur de taxi, il commence le tennis à 11 ans et passe quatre ans à l'Equelite Juan Carlos Ferrero Academy à Villena près de Valence. Il fait ses débuts professionnels sur le circuit Future en Espagne. Il y remporte par ailleurs le premier de ses cinq titres dans cette catégorie en juillet 2008. En 2009, il remporte son premier match dans un tournoi ATP à Eastbourne en battant Victor Crivoi (6-1, 6-3). L'année suivante, il y atteint les quarts de finale en éliminant la tête de série no 1, Feliciano López (6-3, 5-4, ab.).

C'est en 2011 qu'il se révèle grâce à sa demi-finale au tournoi du Queen's. Il élimine tout d'abord son compatriote Daniel Cox (6-3, 6-1), puis les têtes de série no 4, Stanislas Wawrinka (7-63, 6-3) et no 13, Sam Querrey (3-6, 6-3, 6-4) et enfin Adrian Mannarino (6-2, 6-714, 6-4) avant de s'incliner contre Jo-Wilfried Tsonga (6-3, 7-67). Il s'agissait d'ailleurs de la première fois de l'ère Open que deux joueurs britanniques participent aux demi-finales d'un même tournoi[1].

Il a remporté 4 tournois Challenger en simple, en 2009 à Sarasota (aucun britannique n'avait gagné de tournoi sur terre battue depuis 15 ans), en 2011 à Vancouver, en 2013 à Lexington et en 2015 à Bangalore.

En 2015, il atteint le troisième tour du tournoi de Wimbledon en battant Luca Vanni et Jiří Veselý mais s'y incline face à Vasek Pospisil.

Coupe Davis[modifier | modifier le code]

John Lloyd, le capitaine de l'équipe de Grande-Bretagne de Coupe Davis, organise à Roehampton en février 2009 une compétition pour sélectionner deux joueurs afin de compléter avec Andy Murray l'équipe qui affrontera l'Ukraine. James Ward perd son match contre Chris Eaton 6-3, 6-2, 6-7, 2-6, 21-19 après 6 heures et 40 minutes. Ce match fût avant la rencontre Isner - Mahut du tournoi de Wimbledon 2010 le match non officiel le plus long du tennis professionnel tout niveau confondu ; sur le circuit principal c'est le match Clément - Santoro du tournoi de Roland-Garros 2004 de 6 heures 35 minutes qui détenait le record[2].

James Ward joue avec l'équipe de Grande-Bretagne de Coupe Davis depuis 2010 (il débute lors d'une rencontre du Groupe II contre la Lituanie). En janvier 2014, il est sélectionné pour jouer le 1er tour de la Coupe Davis face aux États-Unis. Alors qu'il est seulement 175e au classement ATP, il affronte Sam Querrey, 49e mondial, pour le second match de la rencontre, et il gagne en 5 sets, participant à la victoire de son équipe (3-1). Lors de l'édition 2015, il réédite la même performance : l'équipe britannique affronte encore les États-Unis dès le premier tour, et Ward, alors 111e mondial, remporte le deuxième match de la rencontre contre John Isner, 20e, en s'imposant 15-13 dans le 5e set. Il joue ensuite les quarts de finale. L'équipe remporte la finale face à la Belgique.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titre en simple[modifier | modifier le code]

Aucun

Finale en simple[modifier | modifier le code]

Aucune

Titre en double[modifier | modifier le code]

Aucun

Finale en double[modifier | modifier le code]

Aucune

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2009 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne F. Verdasco
2010
2011 1er tour (1/64) Drapeau : France M. Llodra
2012 1er tour (1/64) Drapeau : Slovénie B. Kavčič 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis M. Fish
2013 1er tour (1/64) Drapeau : Taipei chinois Lu Y-h.
2014 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne T. Robredo 1er tour (1/64) Drapeau : Russie M. Youzhny
2015 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne F. Verdasco 3e tour (1/16) Drapeau : Canada V. Pospisil 1er tour (1/64) Drapeau : Brésil T. Bellucci
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2009 2e tour (1/16)
Drapeau : Royaume-Uni A. Bogdanovic
Drapeau : Brésil B. Soares
Drapeau : Zimbabwe K. Ullyett
2010
2011 1er tour (1/32)
Drapeau : Royaume-Uni D. Cox
Drapeau : Kazakhstan M. Kukushkin
Drapeau : États-Unis M. Russell
2012 1er tour (1/32)
Drapeau : Royaume-Uni J. Goodall
Drapeau : Pakistan A-U-H. Qureshi
Drapeau : Pays-Bas J-J. Rojer
2014 1er tour (1/32)
Drapeau : Royaume-Uni Daniel Evans
Drapeau : Royaume-Uni James Murray
Drapeau : Australie John Peers
2015 1er tour (1/32)
Drapeau : Australie M. Ebden
Drapeau : Russie T. Gabahvili
Drapeau : Taipei chinois Lu Yen-hsun
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

En double mixte[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2014 - - 1er tour (1/32)
Drapeau : Royaume-Uni Anna Smith
Drapeau : République populaire de Chine Zhang Shuai
Drapeau : États-Unis Nicholas Monroe
-
  • En dessous du résultat se trouve le nom de la partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2014 2e tour
Drapeau : Espagne F. López
2e tour
Drapeau : France J. Benneteau
1er tour
Drapeau : Afrique du Sud K. Anderson
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :