James Thornhill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thornhill.
James Thornhill
James Thornhill self portrait.jpg

Autoportrait, détail des fresques du Old Royal Naval College (Greenwich, Londres).

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
WeymouthVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Mouvement
Enfant
John Thornhill (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

James Thornhill ( ou 1676 - ) est un peintre anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Weymouth, James Thornhill est élève de Thomas Highmore (1660–1720), un peintre-décorateur, Antonio Verrio et Louis Laguerre, puis se spécialise dans la peinture d'histoire. Il devient peintre de la Cour en 1718 et membre de la Royal Society en 1723. Il est élu au Parlement de 1722 à 1734.

Il travaille à la décoration du Greenwich Hospital, de la cathédrale Saint-Paul de Londres et du palais de Blenheim. On a de lui également des paysages et des portraits.

En 1711, il forme avec Godfrey Kneller et Louis Laguerre, l'une des premières école d'art indépendante de Londres, sur Grand Queen Street. Des rivalités internes conduisent à sa fermeture.

En 1722, il ouvre à Londres une nouvelle académie de peinture indépendante où le jeune William Hogarth entre en 1725 ; Thornhill l'encourage à produire des scènes de rue. Hogarth épouse ensuite la file du peintre, Jane.

En 1733, il accompagne Hogarth à la prison de Newgate pour rendre viste à une condamnée à mort, Sarah Malcolm (en), dont il existe plusieurs représentations signées par Hogarth.