James Stuart Blackton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
James Stuart Blackton
Description de cette image, également commentée ci-après

J. Stuart Blackton, autoportrait (1912)

Naissance
Sheffield, comté de Yorkshire (Angleterre)
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 66 ans)
Hollywood, Californie (États-Unis)
Profession Réalisateur, comédien
Films notables Humorous Phases of Funny Faces

James Stuart Blackton, plus connu sous le nom de J. Stuart Blackton, né à Sheffield, comté de Yorkshire (Angleterre), le 5 janvier 1875, et mort à Hollywood, Californie (États-Unis) le 13 août 1941, est un producteur et réalisateur anglo-américain, de l'époque du cinéma muet.

Il est l'auteur du premier dessin animé du cinéma sur support argentique, le Français Émile Reynaud étant le créateur du premier dessin animé du cinéma sur support non argentique en 1892. Ce film s'intitule Humorous Phases of Funny Faces et dure 3 minutes, qu'il projette en 1906 et dans lequel on le voit dessiner à la craie un bonhomme qui se met à bouger, sa future épouse lui sourit. Le couple charmant vieillit en accéléré, prend des rides, s'enlaidit, le mari souffle avec muflerie la fumée de son cigare en direction de son épouse grimaçante, qui disparaît dans un nuage de fumée. L'animateur efface alors lui-même son dessin. Ensuite, le personnage du mari, ventripotent, joue avec son parapluie. Un couple horrible surgit du brouillard, se sourit mutuellement, puis disparaît trait par trait (plan tourné en marche arrière). Un clown, accompagné d'un caniche, jongle avec un cerceau et une massue. La main de l'animateur l'efface partiellement, le bras du clown bouge encore. Enfin, un coup de chiffon efface le reste.

Biographie[modifier | modifier le code]

James Stuart Blackton est un Anglais émigré aux États-Unis. Il débute comme journaliste et dessinateur au journal New York World de New York.

Il découvre le cinéma grâce aux kinétoscopes de l'Edison Manufacturing Company, qui diffuse de nombreux films dans plusieurs salles spécialisées ([[Kinetoscope Parlor]]s).

En 1896, il fonde les studios Vitagraph avec Albert E. Smith, qui sont absorbés en 1926 par la Warner Bros.. Ce qui sonne la fin de la carrière de Blackton, qui meurt dans la misère.

Entre 1900 et 1903, il a réalisé une quinzaine de films racontant les aventures de Happy Hooligan, personnage tiré d'un Comic Strip de Frederick Burr Opper, et que Blackton incarne lui-même.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Media[modifier | modifier le code]