James Miller (journaliste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir James Miller et Miller.
James Miller (journaliste)
Defaut 2.svg
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Distinctions

James Miller (né le 18 décembre 1968 à Haverfordwest, Pembrokeshire, Pays de Galles - mort le 2 mai 2003 à Rafah) est un journaliste et producteur britannique indépendant.

Il a été tué par un soldat israélien, lors du tournage d'un documentaire, Death in Gaza.

Circonstances de sa mort[modifier | modifier le code]

D'après une enquête britannique, James Miller, qui portait un gilet pare-balles avec les lettres « TV » inscrites en « gros caractères », a été tué intentionnellement[1] à Rafah par un soldat israélien alors qu'il tournait un documentaire intitulé La mort à Gaza'.

Un journaliste britannique s’identifiant comme « Dan » a déclaré que « James Miller et deux autres journalistes agitaient un drapeau blanc en même temps qu’ils filmaient ». « Nous étions tout à fait visibles pour les troupes, avec un drapeau blanc et des gilets marqués « presse », mais ces dernières ont tout de même ouvert le feu, touchant James Miller », a pour sa part rapporté Abdel-Rahman Abdullah, journaliste indépendant palestinien qui se trouvait sur place.

Après 18 mois d'enquête la justice militaire israélienne a conclu son enquête sur la mort de James Miller le 9 mars 2005. Cette enquête n'a pas permis d'établir si le tir avait été volontaire. Le soldat a été sanctionné disciplinairement pour violation des règles d'engagement, et pour avoir modifié sa version des faits[2].

Le 6 avril 2006, la justice britannique a rendu un verdict de « meurtre sans base légale » (unlawful killing), considérant que James Miller a été assassiné[3].

La mort à Gaza[modifier | modifier le code]

Le documentaire de James Miller, intitulé La mort à Gaza, a reçu plusieurs prix, dont trois Emmy Awards aux États-Unis en septembre 2005, et celui du festival des films sur les droits de l’homme One World 2005 à Prague en mai 2005.

Lien interne[modifier | modifier le code]

Source et liens externes[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. Trois ans après la mort du réalisateur James Miller l’enquête britannique conclut à un assassinat Reporters sans frontière
  2. (en) « Israel: No criminal charges against IDF soldier in journalist's shooting death », Committee to Protect Journalists (CPJ),‎ (consulté le 22 août 2007)
  3. (en) Chris Tryhorn, « Miller's family push for prosecution », The Guardian, Londres,‎ (lire en ligne)