James Krüss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
James Krüss
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
Grande CanarieVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
James Jacob Hinrich KrüssVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Poète, auteur de littérature pour la jeunesse, dramaturge, traducteur, écrivain, journaliste, prosateurVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Site web
Distinctions
Liste détaillée
Officier de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne (d)
Prix Hans Christian Andersen ()
Großer Preis der Deutschen Akademie für Kinder- und Jugendliteratur e.V. Volkach (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres réputées
Timm Thaler (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

James Krüss ( - ) est un poète et écrivain pour la jeunesse allemand.

Il obtient le Prix Hans Christian Andersen en 1968.

Œuvres traduites[modifier | modifier le code]

(la 1re date est celle de la parution en français)

  • 1969 : Le Chasseur d'étoiles et autres histoires (Der Leuchtturm auf den Hummerklippen, 1956) ; Paris, F. Nathan.
  • 1970 : Que dit la poule à ses poussins ? (Was sagt die Glucke zu den Küken?) ; Paris, F. Nathan.
  • 1970 : L'Anniversaire de Caroline (Bienchen, Trinchen, Karolinchen, 1968), Paris, collection : Rouge et Or ; Éditions G. P.
  • 1971 : Pierrot et son auto rouge (Das rote Auto und der Peter) ; dessins d'Erich Hölle, Collection du Carrousel no 47, Marcinelle-Charleroi ; Paris, Dupuis.
  • 1979 : Les Aventures de Maxime le petit éléphant (Die Abenteuer des kleinen Elefanten Gongo, 1976) ; Paris, coll. : Rouge et Or, Éditions G. P.
  • 1983 : Florentine (Florentine, 1961) ; Paris, F. Nathan.
  • 1989 : L'Aigle et la colombe (Adler und Taube) ; Paris, Nathan.
  • 1995 : Les Musiciens de Brême (Die Bremer Stadtmusikanten) ; Fribourg, Calligram.

Liens externes[modifier | modifier le code]