James Ingram

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ingram.
James Ingram
Description de cette image, également commentée ci-après
James Ingram et Dave Koz en 2007
Informations générales
Naissance (66 ans)
Akron, Ohio, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Chanteur, compositeur, producteur de musique
Genre musical RnB, soul, quiet storm
Instruments Piano, guitare, basse, batterie, synthétiseurs
Années actives Depuis 1980

James Ingram, né le [1] à Akron, Ohio, est un chanteur, compositeur et producteur de musique américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Après avoir appris en autodidacte le piano, la guitare, la basse, la batterie et le synthétiseur, il démarre dans la musique comme membre du groupe Revelation Funk.

En 1980, il écrit les paroles de Just Once et One Hundred Ways pour l'album de Quincy Jones. Ils écriront tous les deux le titre P.Y.T.(Pretty Young Thing) pour l'album Thriller (album) de Michael Jackson, deux ans plus tard.

Il collabore également avec Ray Charles, Michael McDonald, Clive Griffin, Patti Austin, Natalie Cole ou encore Kenny Rogers.

En 1983 il écrit avec Michael McDonald et Rod Temperton Ya Mo Be There, produit par Quincy Jones, qui sera un tube international.

En 1985, il chante We Are the World avec USA for Africa. Deux ans plus tard, il remporte un Grammy Award pour son interprétation de Somewhere Out There (extraite du film Fievel et le nouveau monde) en duo avec Linda Ronstadt.

En 1987, il inteprète Better Way sur la bande originale du film Le Flic de Beverly Hills 2.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Greatest Hits: The Power of Great Music
  • 1999 : Forever More (Love Songs, Hits & Duets)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :