James Herbert Brennan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brennan.
James Herbert Brennan
Description de cette image, également commentée ci-après
Herbie Brennan, Lucca Comics & Games, en 2015
Alias
Herbie Brennan
J. H. Brennan
Naissance
Comté de Down, Irlande du Nord, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais britannique
Genres

Œuvres principales

James Herbert Brennan, dit Herbie Brennan, aussi appelé J. H. Brennan, né le dans le comté de Down en Irlande du Nord, est un écrivain britannique.

Passionné par la psychologie, le paranormal et la physique quantique dès son plus jeune âge, son intérêt pour la féerie, les théories scientifiques alternatives (origine extraterrestre de l'homme, connaissances mystérieuses de l'Égypte antique, possibilité du voyage dans le temps), ainsi que son goût pour les films d'horreur classiques, ont influencé son écriture, notamment pour la jeunesse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Passionné de jeux de rôle, Herbie Brennan participe à la création de certains d'entre eux, comme Man, Myth & Magic ou Timeship. À 24 ans, il est le plus jeune rédacteur en chef d'Irlande.

Dès ses 30 ans, il se consacre entièrement à l'écriture. Une centaine de romans, livres-jeux, pièces radiophoniques et jeux vidéo ont fait sa renommée : des fictions pour enfants comme pour les adultes, et des ouvrages ésotériques. Ses livres ont parfois paru sous des noms de plume comme Maria Palmer ou Cornelius Rumstuckle, ou sous le nom de J.H. Brennan, James Brennan ou Herbie Brennan. Ils ont été traduits en cinq langues.

Les lecteurs français le connaissent notamment pour ses livres-jeux (ou « dont vous êtes le héros ») parus dans les années 1980, alors que dans le monde anglophone, on retient plutôt sa saga romanesque La Guerre des fées. Elle a figuré dans la liste des best-sellers du New York Times en juin 2003.

Son épouse, Jacquie Burgess, écrit et pratique la guérison par les cristaux (lithothérapie)[1]. Ils ont participé à divers mouvements alternatifs comme « Servants of the Light ».

Dans une courte biographie en première page d'une de ses œuvres, Brennan dit avoir habité plusieurs maisons hantées, y compris par une « voiture fantôme »[2]. Le couple vit aujourd'hui dans un ancien presbytère en Irlande.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Livres-jeux[modifier | modifier le code]

Jeux de rôle[modifier | modifier le code]

La Guerre des fées[modifier | modifier le code]

Article détaillé : La Guerre des fées.

En 2011, la série fut rééditée en France sous le titre de La Guerre des elfes.

  • 2004 : La Guerre des fées
  • 2005 : L'Empereur pourpre
  • 2007 : Le Seigneur du royaume
  • 2008 : Le Destin des fées
  • 2013 : L'Héritière

Autres fictions[modifier | modifier le code]

  • 1978 : La Décision d'Armaguedon
  • 1978 : Le Seigneur du temps
  • 1979 : Zaros
  • 2003 : Zartog fait des bêtises

Ésotérisme ou documentaires[modifier | modifier le code]

  • 1977 : Défis - La Machine volante
  • 2000 : Découvrez la Magie
  • 2001 : L'Atlantide et ses secrets

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie de J.H. Brennan sur le site des Servants of the Light, servantsofthelight.org.
  2. (en) J.H. Brennan, Castle of Darkness, Armada, 1984.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]