James Edwin Thorold Rogers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
James Edwin Thorold Rogers
Image dans Infobox.
Fonctions
Membre du 23e Parlement du Royaume-Uni
23e Parlement du Royaume-Uni (d)
Bermondsey (d)
-
Membre du 22e Parlement du Royaume-Uni
22e Parlement du Royaume-Uni (d)
Southwark (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
OxfordVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
St Sepulchre's Cemetery (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Thorold RogersVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
James Edwin Thorold RogersVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfants
Leonard James Rogers (en)
Bertram Mitford Heron Rogers (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique

James Edwin Thorold Rogers (-), généralement appelé Thorold Rogers, est un économiste, historien et homme politique libéral anglais, membre de l'École historique anglaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fit ses études au King's College de Londres et au Magdalen Hall d'Oxford, où il reçut en 1849 le diplôme de maître en arts. Il fut alors ordonné prêtre anglican ; membre de la Haute Église, il devint vicaire de Saint-Paul d'Oxford ; son rapport à la religion changera ensuite du tout au tout puisqu'il reniera ses vœux ecclésiastiques en 1870. Parallèlement, il mena une carrière universitaire, d'abord tournée vers la philologie et la philosophie classiques (on lui doit une édition de l'Éthique d'Aristote en 1865), qu'il enseigna à Oxford, puis vers l'économie, abordée de manière historiciste et quantitative, notamment dans son grand œuvre que fut son History of Agriculture and Prices in England from 1259 to 1793 (1866-1902). Nommé professeur de statistique et de science économique au King's College de Londres en 1859 (poste qu'il conservera jusqu'à sa mort), il cumule ensuite ce poste avec une chaire d'économie politique au All Souls College d'Oxford à partir de 1862 et jusqu'à ce qu'il en soit chassé en 1867 au profit de Bonamy Price (il retrouvera néanmoins ce poste en 1888).

Ces préoccupations économiques le rapprochèrent du politicien radical et libéral Richard Cobden, avec qui il partageait, outre la conviction que l'économie devait être une discipline inductive, des préoccupations libre-échangistes et sociales. Ceci le poussa à s'engager en dehors du champ universitaire, d'abord dans le mouvement coopératif (il fut président du Co-operative Congress en 1875), puis dans la politique (il fut élu de Londres au Parlement pour le parti libéral de 1880 à 1886).

Liens externes[modifier | modifier le code]