James Denham-Steuart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
James Denham-Steuart

James Denham-Steuart (21 octobre 171226 novembre 1780), est un économiste écossais.

Né à Édimbourg, il reçoit une formation de juriste à l'Université d'Édimbourg, et est admis au barreau à l'âge de vingt-quatre ans.

Durant la Rébellion jacobite (1745-1746), il prend le parti de Bonnie Prince Charlie, rencontré quelques années plus tôt à Rome, et doit s'exiler après la bataille de Culloden et la défaite du prétendant au trône. Il ne revient en Écosse qu'en 1763.

Ses voyages à travers l'Europe, ainsi que son amitié avec Hume sont à l'origine de son intérêt pour l'économie politique. Son œuvre principale est l'Inquiry into the Principles of Political Economy, publiée en 1767. Les historiens de l'économie, qui, pressés d'en venir au grand maître, ont tendance à passer un peu vite sur les prédécesseurs les plus immédiats d'Adam Smith, ont vu en lui un mercantiliste. Steuart ne se soucie cependant pas uniquement de la richesse d'une nation en tant qu'elle fonde sa puissance, et porte un intérêt certain à la consommation individuelle et au bien être de chacun. Ainsi écrit-il dans ses Principles:

« Le principal objet de cette science [l'économie politique] est d'assurer un certain revenu de subsistance pour chaque habitant, de parer à toutes les circonstances qui pourraient le rendre précaire ; de fournir toutes les choses nécessaires pour satisfaire les besoins de la société, et d'employer les habitants (...) de manière à créer des relations réciproques et des liens de dépendance entre eux... »

Attaché aux subventions à l'exportation et aux taxes à l'importation, Steuart reste, il est vrai, dans une logique proche de ce qu'on a appelé le mercantilisme. On parle parfois à propos de lui de « mercantilisme modéré » ou « éclairé. » Adam Smith le connaissait, et disait de lui que sa conversation valait mieux que ses livres... C'est peut-être pour cela qu'il ne le cite pas une fois dans la Richesse des Nations. Marx, en revanche, ne le cite pas moins de treize fois dans son Capital.

Les Principles sont disponibles sur l'Archive for the History of Economic Thought du site de l'université McMaster (Ontario, Canada.)

Pour plus d'informations sur les économistes britanniques du XVIIIe siècle avant Adam Smith, voir "Managing the Great Machine of Trade", dans KOEHN (Nancy F.), The Power of Commerce, London & Ithaca: Cornell University Press, 1994.