James Deano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
James Deano
Nom de naissance Olivier Nardin
Naissance (39 ans)
Braine-l'Alleud, Brabant wallon, Drapeau de la Belgique Belgique
Activité principale Rappeur
Activités annexes Acteur
Genre musical Hip-hop, hip-hop belge, slam, rap
Instruments Voix, guitare
Années actives Depuis 1996
Labels Because Music

James Deano, de son vrai nom Olivier Nardin[1],[2], né à Braine-l'Alleud le , est un rappeur, compositeur, standuper, comédien, acteur, chroniqueur radio et humoriste belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'une mère et d'un père belge exerçant la profession de commissaire de police, James Deano grandit à Waterloo Il se lance dans le rap « classe moyenne » en 1996. En 2003, il sort son premier maxi, "Branleur de Service", puis entame dans la foulée une tournée. Il participe, anime ou est jury également dans des Battles de MC à Bruxelles.

En 2005, James Deano remporte huit des seize récompenses lors du concours « Musiques à la française ». Ainsi repéré par un label Because, il sort en 2007 le single "Les blancs ne savent pas danser", clip tourné à Tubize, qui lui assure une certaine notoriété suivi l'année suivante du Fils du commissaire titre éponyme de l'album. "Les Blancs Ne Savent Pas Danser" atteint la 18e place des classements belges, et la 23e place des classements français[3].

En janvier 2009, il collabore avec Give Me 5, sur un projet de freestyles rap, et apparait en février, également pour la première fois au cinéma dans Banlieue13 - Ultimatum où il joue le rôle de Karl "le skin", le chef du gang des skinheads, un personnage tatoué d'une croix gammée en plein milieu du front

James Deano se mobilise pour la Palestine avec 40 rappeurs bruxellois sur L'expression contre l'oppression qui dénonce la souffrance d'un peuple victime de la guerre. Il apparait, dans la même année, dans Protéger et servir avec Kad Merad et Clovis Cornillac[4].

James Deano collabore, en 2009, avec le rappeur français Disiz sur le morceau Tchioukabeurh.

Il entreprend depuis 2009 une carrière d'humoriste et brûle les planches avec l'équipe du Kings of Comedy[5], il est également « enfants de cœurs » (Kings of Comedy) à la radio, émission animée par Jean-Jacques Brunin sur VivaCité. Les Kings of Comedy ont animé, sur La Une, Le Belge comme Eddy show.

En février 2011, James Deano revient dans le milieu musical du rap avec un bide interplanétaire un titre sorti de nulle part, un ovni, l'histoire d'un gars qui drague une fille de manière Dreamlove. Très vite il enchaîne toute une série de "freestyles intéractifs" en proposant à son publique reconquis par le contrepied de la parodie vidéo YOUTUBE "James Deano Humiliè en rue" un fake communicatif dont l'idée originale est de Mister Everybody de son vrai nom Olmo Carniselli. Ce dernier est à l'origine de son come back, il est son acolyte et partenaire depuis son retour sur la scène sociale et médiatique. Son poto Carniselli qui n'est pas présent pour le tournage du quatrième Freestyle interactif et dernier d'une série de morceaux choisi par ses fans et produit et puis clipé rapidement dans la semaine pour être diffusé tous les mercredis, ils cumulent ainsi à deux plus de 10 000 000 de vues sur YOUTUBE rapidement, un retour avec un moyen marketing alors peu développé et en manque d'essor en 2011,James Deano bousculera encore les codes en publiant des séries de Freestyles légendaires à revoir sur YOUTUBE https://www.youtube.com/watch?v=d3cC0nCZquM&t=6s. C'est Olmo qui initiera et réalisera la quasi totaliténdesn"Freestyles De La Semaine" avec Yassin Lens au montage et Olmo Carniselli à la réal Le premier Freestyle est tourné dans une chambre d'hôtel filmé par Gaetan Liekens. "Ça fait plaisir",il s'en suit plusieurs dizaine d'autres, "Bien acquis", "Libre comme un oiseau", "Tiequar", "Grâce à Dieu", "Travailler plus"... sont des tracks qu'il présente de façon hebdomadaire sur le réseau social Facebook : https://www.facebook.com/JamesDeanoOfficiel/. Né d'un travail de production suite à une de ses expériences de spontanéité musicale (Les 24 Heures Deano) et de plusieurs de ses freestyles vidéos, qui sont devenus viraux, est né l'album "Putain de boucher" .

Depuis avril 2014, il participe à l'émission On ne demande qu'à en rire et rencontre un franc succès dés son premier passage. Depuis janvier 2016, Il participe sur la Deux à l'émission humoristique Le Grand Cactus de Jérôme de Warzée avec les humoristes Kody et Martin Charlier. En août 2018, il annonce qu'il quitte cette émission après 3 saisons[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Branleur de service

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Les Blancs ne savent pas danser
  • 2008 : Le Fils du commissaire

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Deano, son nom est James Deano », sur lalibre, (consulté le 30 juin 2016).
  2. « Un père commissaire, pas un cadeau », sur lavenir (consulté le 30 juin 2016).
  3. « James Deano - Discographie », sur Ultratop (consulté le 30 juin 2016).
  4. « James Deano », sur Imdb (consulté le 30 juin 2016).
  5. « James Deano - Profil » (consulté le 30 juin 2016).
  6. « James Deano ne sera plus l'envoyé spécial du Grand Cactus à la rentrée », RTBF TV,‎ (lire en ligne, consulté le 4 août 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]