James Collinson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
James Collinson
James Collinson.jpg
La Renonciation de Sainte Elizabeth de Hongrie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
CamberwellVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation

James Collinson né le à Mansfield et mort le à Camberwell est un peintre britannique victorien, membre de la fraternité préraphaélite de 1848 à 1850.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le père de James Collinson est un libraire. James entre à l'École d'Académie Royale et a comme collègue et ami Dante Gabriel Rossetti .James Collinson est un chrétien attiré par les aspects du préraphaélisme liés à la dévotion et à l'église. Converti au catholicisme, Collinson revient à la foi anglicane pour épouser Christina Rossetti, mais sa conscience le pousse à retourner au catholicisme et à rompre son engagement matrimonial. Lorsque le tableau de Millais intitulé Le Christ dans la maison de ses parents est accusé de blasphème, Collinson démissionna de la fraternité préraphaélite.

Durant sa période préraphaélite, Collinson écrit un long poème dévot et de nombreuses œuvres religieuses, dont "La renonciation de Sainte Elizabeth de Hongrie" (1850). Après sa démission, Collinson prit la route de la prêtrise en étudiant au Jesuit College, mais il cesse ses études avant leur fin.

Revenant alors à sa carrière artistique, il peint de nombreuses peintures profanes, parmi lesquelles les plus connues sont To Let et For Sale, qui montrent joyeusement de jolies femmes dans des situations qui suggèrent une tentation morale.

Il a été secrétaire de la société des artistes britanniques de 1861 à 1870.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]