James Butler (2e duc d'Ormonde)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir James Butler.
James Butler
2nd Duke of Ormonde.JPG
Fonctions
Lord lieutenant d'Irlande
-
Membre du Conseil privé d'Irlande
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
AvignonVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Époque
Génération du 17ème siècle (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activité
Père
Thomas VI Butler (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Emilia van Nassau-Beverweerd (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Mary Butler, Duchess of Ormonde (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Arme
Grade militaire

James Butler (), 2e duc d'Ormonde, fut un homme politique et militaire anglo-irlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Dublin le 29 avril 1665, James Butler est issu d'une vielle famille aristocratique irlandaise au service de l'Angleterre.

Partisan de Guillaume d'Orange contre Jacques II, il est élu lord-député d'Irlande en 1703. Bien en cours auprès d'un souverain protestant, il n'en défend pas moins vigoureusement les droits des catholiques contre le parlement d'Irlande.

Au cours de la guerre de Succession d'Espagne, la reine Anne Stuart, qui a succédé à Guillaume et à sa soeur Mary, lui confie le commandement des troupes anglaises en Flandre dans les Pays-Bas espagnols.

Rallié aux Tories de Bolingbroke, il s'oppose à l'accession de George de Hanovre à la couronne d'Angleterre. Engagé auprès des partisans de Jacques-Edouard, lors du débarquement de ce dernier en 1715, il doit s'enfuir en France. Il s'établit à Avignon et suit le « vieux » prétendant, Jacques-Edouard, pour qui il noue des relations diplomatiques avec l'Espagne.

Exilé, il demeure l'une des principales figures du parti jacobite. En 1717, il est impliqué dans le projet jacobite mené en liaison avec Charles XII de Suède et son représentant le baron de Görtz.

Sous la Régence, il sera en 1718 l'un des organisateurs d'un projet de débarquement espagnol en Bretagne dans le cadre de la Conspiration dite de Cellamare qui conduira à l'exécution du marquis de Pontcallec et de ses complices à Nantes.

Gérard Valin a décrit ces années avignonnaises au sein de la communauté jacobite qui entoure Jacques-Edouard dans son ouvrage :"Les Jacobites, la papauté et la Provence" publié chez L'Harmattan en 2019. Le duc d'Ormonde y joue un rôle central pendant de nombreuses années, en rapport étroit avec les notabilités de la ville et le Vice-légat.

Retiré définitivement en 1732 à Avignon, il y rencontra l'année suivante sa compatriote Lady Mary Wortley Montagu, femme de lettres. Il y mourut le mais son corps fut rapatrié en Angleterre. Il fut inhumé à l'abbaye de Westminster le .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]