James Amps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
James Amps
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

James Amps (vers 1907-) fut, pendant la Seconde Guerre mondiale, un agent secret français du Special Operations Executive.

Identités[modifier | modifier le code]

  • État civil : James Frederick Amps
  • Comme agent du SOE, section F :
    • Nom de guerre (field name) : « Tomas »
    • Nom de code opérationnel : CHEMIST (en français PHARMACIEN)
    • Fausse identité : Jean Maréchal

Parcours militaire :

  1. Royal Artillery[1],
  2. SOE, section F ; grade : lieutenant ; matricule : 241288.

Famille[modifier | modifier le code]

  • Son père : Joseph William Amps.
  • Sa mère : Rose Amps, née Vynck.
  • Sa femme : Odette Amps.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

James Amps naît en France (vers 1907[2]).

Avant la guerre, il est palefrenier[3] aux haras de Chantilly.

Dans la nuit du 1er au , il est parachuté près de La Ferté-sous-Jouarre, en même temps que Francis Suttill, le chef du réseau Prosper-PHYSICIAN, dont il doit être l’assistant sous le nom de guerre « Tomas ».

Il est arrêté mi 1943, au moment de l’effondrement du réseau. Il est exécuté en captivité à Flossenbürg[4], le .

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Aucune distinction n’est mentionnée dans la brochure Le Mémorial de la section F.

Monuments[modifier | modifier le code]

Notes, sources et liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. SFRoH mentionne « (CWGC) ».
  2. Date estimée d'après le décès « à 38 ans » indiqué par le site Special Forces Roll of Honour. [12.10.2008]
  3. Ou jockey, selon le site Special Forces Roll of Honour. [12.10.2008]
  4. Ou Gross-Rosen, selon le site Special Forces Roll of Honour. [12.10.2008]

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]

  • Fiche James Amps : voir le site Special Forces Roll of Honour
  • Michael Richard Daniell Foot, Des Anglais dans la Résistance. Le Service Secret Britannique d'Action (SOE) en France 1940-1944, annot. Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Tallandier, 2008, (ISBN 978-2-84734-329-8). Traduction en français par Rachel Bouyssou de (en) SOE in France. An account of the Work of the British Special Operations Executive in France, 1940-1944, London, Her Majesty's Stationery Office, 1966, 1968 ; Whitehall History Publishing, in association with Frank Cass, 2004.
    Ce livre présente la version « officielle » britannique de l’histoire du SOE en France. Une référence essentielle sur le sujet du SOE en France.
  • J.D. Sainsbury, Le Mémorial de la section F, Gerry Holdsworth Special Forces Charitable Trust, 1992.