Jamais contente

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jamais contente
Réalisation Émilie Deleuze
Scénario Émilie Deleuze
Marie Desplechin
Ivan Guyot
Laurent Guyot
Acteurs principaux
Sociétés de production Agat Films & Cie - Ex Nihilo
Ad Vitam Distribution
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 89 minutes
Sortie 2016


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Jamais contente est une comédie française réalisée par Émilie Deleuze, sortie en 2016. Le film est tiré du roman de Marie Desplechin, Le Journal d'Aurore, roman décliné en trois opus, publiés entre 2006 et 2009.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Aurore est une adolescente insupportable de 13 ans fâchée contre tout. Contre ses parents, les garçons, ses profs, et même un beau jour contre sa meilleure amie, alors que celle-ci n'était plus que le fil ténu qui la raccordait encore à la société. Son plus gros problème, c'est qu'elle se sent mauvaise à l'école et a perdu toute confiance en elle. Ses parents ont beau faire preuve de beaucoup de patience, il leur arrive de craquer de désespoir quand elle leur répond comme une peste. Un jour, alors que sa prof de français est en congé maladie, le remplaçant Sébastien Couette, personnage atypique et parfois moqueur, réussit à lui redonner un peu de confiance en elle quand il décèle chez elle un embryon de talent littéraire. M. Couette lui offre un livre de Francis Ponge qu'Aurore finira par lire, malgré son dédain pour la littérature qui lui rappelle trop l'école et ses souffrances. Dans le même temps, trois jeunes de 4 ans ses ainés l'invitent à devenir la chanteuse de leur groupe de rock. Secrétement amoureuse du batteur, elle peine toutefois à s'insérer dans le groupe à cause de son caractère impossible et de ses réactions épidermiques. Un jour, ils lui proposent de faire un concert où elle devra chanter devant un public, supplice ultime pour quelqu'un qui hait la société.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Différences entre le film et le livre[modifier | modifier le code]

  • Le film reprend seulement le premier titre de la trilogie.
  • Les parents s'appellent Laurent et Patricia. Dans le livre, ils se nomment Dominique et Françoise. Ils ne sont pas mariés dans le film.
  • La grand-mère d'Aurore ne l'héberge pas dans le film et a perdu son côté "sainte". Le grand-père n'apparaît pas.
  • Les personnages de Thomas Jabourdeau, Céliante, Élodie Magnan et Madame Ancelin sont absents de ce film, tout comme Julien.
  • Marceau connaît déjà Aurore dans le film.
  • L'anniversaire d'Aurore n'est pas célébré. Par contre, celui de sa mère est fêté le jour du mariage de Jessica.
  • Jessica n'a pas la langue percée et Vladouch apparaît seulement dans quelques scènes. Á contrario, Sébastien Couette a un rôle plus important.
  • Il y a moins de musiciens dans le groupe mais davantage de choristes. De plus, Aurore est en cinquième et non en troisième quand le film commence.
  • Aurore a déjà redoublé lorsque le film commence. Dans le livre, elle redouble à partir du second tome.
  • Samira et Lola sont amies dans le film, elles ne le sont pas dans le livre. Les parents des jeunes filles n'apparaissent pas.
  • Samira vit dans un café.
  • Le passage où Aurore va consulter une psychiatre a été occulté du livre.
  • Le passage où Aurore rend hommage à sa mère dans le film n'apparaît pas dans le roman et les parents d'Aurore sont plus aimables dans le film.

Musique[modifier | modifier le code]

Aurore chante Beat the Devil’s Tattoo de Black Rebel Motorcycle Club avec son groupe de rock.

Tournage[modifier | modifier le code]

Pendant l'été 2016, le tournage a continué au Collège Lucie et Raymond Aubrac ainsi qu'au Studio Bleu pour les séquences de répétitions, à Paris.

Distinction[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]