Jah Thomas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jah Thomas
Description de l'image JahThomas.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Nkrumah Thomas
Naissance 1955
Kingston,Drapeau de la Jamaïque Jamaïque
Activité principale Deejay, producteur
Genre musical Reggae, dub, dancehall
Années actives Depuis 1978

Nkrumah 'Jah' Thomas est un producteur et deejay jamaïcain né à Kingston en 1955, surtout actif à l'époque rub-a-dub (1979-1985).

Jah Thomas fut une figure importante de la scène musicale jamaïcaine pendant l'ère roots des années 1970 et l'ère dancehall des années 1980. Outre avoir auto-produit plusieurs morceaux dans le milieu des années 1970, Thomas est aussi un des meilleurs producteur de l'ile pour les chanteurs et les DJ. Beaucoup de ses morceaux ont fini dans les studios de King Tubby, qui transforma la richesse des rythmes de Thomas en quelques-unes des meilleurs dubs qu'ait vus la Jamaïque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nkrumah Thomas à Kingston, Jah Thomas fut d'abord nommé Kwame Nkrumah, en hommage à l'africain nationaliste qui sécurisa l'indépendance du Ghana (originellement Gold Coast) par rapport aux Royaume-Uni au début des années 1960. Bien que peu de choses soit connues sur les premières années de Thomas, sa première incursion dans la très compétitive scène musicale de Kingston fut dans le milieu des années 1970. Son histoire commença dans le légendaire studio Channel One, où le potentiel de DJ coupant les pistes dans le moule des innovateurs comme U-Roy, Big Youth, ou Dillinger.
En 1973, Channel One fut créé par les frères Ernest et Joseph "Joe Joe" Hookim sur Maxfield Avenue à Kingston. Tout en sous-traitant du temps de studio à Bunny "Striker" Lee, Les frères Hookim établirent leur ligne de production, en collaborant avec Sly Dunbar et Robbie Shakespeare suivis par leurs Revolutionaries comme groupe de la maison.

Le premier gros hit de Thomas fut le single Midnight Rock, produit par GG Ranglin en 1976. Thomas ne l'utiliser plus tard le titre de la chanson que le nom de sa propre label, Midnight Rock. Pendant les deux années suivantes plusieurs hits vont s'enchainer, dont Cricket Lovely Cricket, la mélodie de My Conversation de Slim Smith. Finalement Thomas signe un contrat avec le label Greensleeves et sort son premier LP en 1978, Stop Yu Loafin', qui fut enregistré à Channel One par Joseph Hookim. Suivant la tendance de l'industrie de la musique jamaïcaine, Thomas associa plusieurs labels locaux afin de sortir des albums incluant Dance Hall Style et Dance on the Corner. À l'écoute de ces enregistrement, le style vocal bourru de Thomas ressemble au genre singing/toasting lancé par les DJ novateurs tels que Big Youth dans le début des années 1970.

Joigant le classement contemporain de la dancehall fin 1970 et début 1980 comme Henry "Junjo" Lawes, Linval Thompson, Gussie Clarke, et Winston Riley, Thomas commença à se mettre en place en tant que producteur pour DJ et chanteurs. Il travailla avec ses collègues DJ, dont Ranking Toyan. Thomas produisit beaucoup de chanteurs, parmi les célèbres Michael Palmer, Barrington Levy, Barry Brown, Little John, Johnny Osbourne, ou encore Sugar Minott. Les Roots Radics furent son principal groupe pour ses productions. Son matériel spécialisé dans une forme serrée et agressive d'une alchimie rythmique, va coller avec le début de l'ère dancehall des années 1980. Les meilleurs enregistrement furent pour Thompson et "Junjo" Lawes. Avec le bassiste Errol "Flabba" Holt, qui supervisa les enregistrent Midnight Rock de Thomas.

Les Radics ont donné l'effet grandiose de la plupart des dubs de Thomas du moment. En plus de son travail vocal et de celui de DJ, Thomas s'avère être un excellent adhérent du style d'innovation à la King Tubby. En réalité, Thomas a voulu mobilisé les dubbers pour quelques-uns de ses meilleurs album dub, dont King Tubby's Hidden Treasure sur Trojan, Jah Thomas Meets King Tubby in the House of Dub sur Majestic Reggae, et Inna Roots of Dub.

En plus de travailler avec King Tubby, Thomas fit plusieurs succès en dub avec Scientist, connu pour son de dub criblé d'effets rivalisant de près avec celui de son maître.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Stop Yuh Loafin' (1978) Greensleeves
  • Dance On The Corner (1979) Midnight Rock
  • Nah Fight Over Woman (1980) Tad's
  • Black Ash Dub (1980) Trojan (with The Revolutionaries)
  • Tribute to the Reggae King (1981) Midnight Rock
  • ''Dance Hall Connection (1982) Silver Camel
  • Dance Hall Stylee (1982) Daddy Kool/Silver Camel
  • Shoulder Move (1983) Midnight Rock
  • Jah Thomas Meets Scientist In Dub Conference (1996) Munich
  • Triston Palmer Meets Jah Thomas In Discostyle (1996) Munich
  • Jah Thomas Meets King Tubby Inna Roots Of Dub (1997) Rhino
  • Jah Thomas Meets The Roots Radics Dubbing (1999) Trojan
  • Jah Thomas meets Barrington Levy inna Dancehall Style Culture Press
  • King Tubby's Hidden Treasure(1999) Trojan (Jah Thomas & The Roots Radics)
  • Lyrics For Sale - Rhino
  • Prophecy Of Dub Abraham (Jah Thomas & The Roots Radics)
  • Jah Thomas Meets King Tubby In The House of Dub - Majestic Reggae
  • Big Dance Dub (200?) Silver Kamel
  • Liquid Brass (200?) Silver Kamel
  • Jah Thomas Presents... (2007) Ras Sta Reggae
  • Jah Thomas Meets... (2007) Ras Sta Reggae