Jaguar XJ40

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jaguar XJ40
Image illustrative de l’article Jaguar XJ40

Appelé aussi Jaguar Sovereign
Jaguar XJ6
Marque Drapeau : Royaume-Uni Jaguar
Années de production 1986 - 1994
Production 208 733 exemplaire(s)
Classe Berlines de luxe et Limousines (Segment F)
Usine(s) d’assemblage Coventry,Grande Bretagne
Moteur et transmission
Moteur(s) 2.9 L et 3.6 L AJ6
3.2 L et 4.0 L AJ6
6.0 L Jaguar V12
Boîte de vitesses 4-speed automatic ZF 4HP22
4-speed automatic ZF 4HP24
4-speed automatic GM 4L80-E
5-speed manual Getrag 265 / 290
Poids et performances
Poids à vide 1 825 kg
Dimensions
Longueur 4 988 mm
Largeur 2 015 mm
Hauteur 1 380 mm
Empattement 2 870 mm
Chronologie des modèles

La Jaguar XJ40 est une berline et limousine de luxe fabriquée par Jaguar Cars entre 1986 et 1994. Officiellement dévoilée le 8 octobre 1986, elle s'est distinguée par son tout nouveau design (plus anguleux et optant pour les phares rectangulaires sur les versions haut de gamme).

La XJ40 a remplacé la Série III, bien que les deux modèles ont été vendus en même temps jusqu'à ce que la Série III soit abandonnée en 1992.

En 1993, la XJ40 a remporté le titre de « Voiture la plus sûre en Grande-Bretagne » [1] La XJ40 a été produite jusqu'en 1994 et a été suivie par la X300.

Développement[modifier | modifier le code]

Dès le début des années 1970, Jaguar lance le projet au nom de code « XJ40 ». Ce tout nouveau modèle était destiné à remplacer l'original XJ6 et redresser la marque Jaguar (au plus mal à l'époque). Des maquettes ont été construites dès 1972. En raison de la crise du pétrole de 1973 et les problèmes de la maison mère de British Leyland, la voiture a été sans cesse retardée. Les designers de Jaguar et de Pininfarina ont été sollicités. Finalement, il a été décidé de concevoir totalement le modèle chez Jaguar et ainsi soutenir sa production. En février 1981, le conseil d'administration du Groupe British Leyland a approuvé 80 millions £ pour produire cette nouvelle voiture.

La XJ40 est la dernière voiture que le fondateur de la compagnie (Sir William Lyons) a réalisé après une interminable phase de développement. 

Au cours de son développement, la XJ40 a connu d'importantes améliorations tant dans la conception, la fabrication que l'assemblage.

Parmi ces améliorations, on notera la réduction de 25 % dans le nombre de panneaux de carrosserie requis par voiture, ce qui entraîne non seulement un processus d'assemblage plus efficace, mais aussi un gain de poids et une structure rigide. Une grande attention est apportée sur l'amélioration du coefficient de traînée (réduction de 0.849 Cd de 0.762 Cd), permettant d'économiser du carburant et d'abaisser le bruit du vent à l'intérieur de l'habitacle cossu de la XJ40.

Mécanique[modifier | modifier le code]

AJ6 4.0 L moteur (1990)

Initialement, seuls deux moteurs ont dotés l'ensemble des modèles de XJ40 : un 2.9 l et 3,6 l de la version de la AJ6 inline-six.

En 1990, le 3.6 l a été remplacé par le 4.0 l  et, en 1991, le 2.9 L a été remplacé par le 3.2 l.

En 1993, la XJ12 et Daimler Double Six (les deux équipées avec la Jaguar V12) ont été ajoutés aux modèles disponibles.

Au cours de l'élaboration de la XJ40, British Leyland a envisagé d'introduire le moteur V8 de Rover, qui aurait éliminé la nécessité de produire les futurs moteur Jaguar. La carrosserie de la XJ40 aurait été conçue pour empêcher l'installation de moteurs de configuration V tels que le Rover V8. Cela a retardé l'introduction du V12 jusqu'en 1993 car le compartiment moteur a dû être considérablement redessiné[2],[3].

La boîte de vitesses automatique utilisée dans le 2.9l, 3,2l et 3,6l à 6 cylindres dispose de 4 vitesses ZF 4HP22. Sur le 4.0 L, c'est la boîte ZF 4HP24 qui a été utilisé. Une plus forte boîte de vitesses automatique a été nécessaire pour la version V12 et la GM 4L80-E a été sélectionnée.

La boîte de vitesses manuelle adaptée aux premières voitures était le Getrag 265 à cinq vitesses, tandis que les voitures suivantes ont reçu le Getrag 290.

Le sélecteur de boîte automatique a été judicieusement redessiné pour permettre la sélection manuelle des rapports avant sans sélectionner accidentellement le point mort ou la marche arrière. Cette nouvelle fonctionnalité a été surnommée « J-Gate » (car la forme du sélecteur forme un J) et a été choisi sur des modèles plus récents de Jaguar.

Extérieur[modifier | modifier le code]

Jaguar XJ40 - Phares rectangulaires

Les lignes en courbes de la précédente XJ ont été remplacées par les lignes plus angulaires de la XJ40. Le nez de la voiture peut accueillir soit 4 phares ronds, ou 2 phares rectangulaires. Les phares ronds étaient destinés aux premiers niveaux de finition (XJ6).

Les phares rectangulaires étaient destinés aux finitions les plus haut de gamme (Sovereign et Daimler) ainsi qu'à toutes les voitures pour le marché américain.

Le pare-chocs est une barre visuellement distincte couverte de caoutchouc noir qui s'étend sur toute la largeur de la voiture et intègre les feux de côté et les feux indicateurs. Le capot est articulé à l'avant. Les cadres de fenêtres sont chromés ou noir, selon les finitions. Les gouttières, les rétroviseurs et les poignées de porte sont également finis en chrome. Tous les XJ40 ont un chrome qui entoure le pare-brise et un essuie-glace unique.

Les premiers niveaux de finition ont été équipées de roues en acier métriques et de housses en plastique. À partir de 1991, les roues ont été remplacées par des dimensions non métriques (pouces).

Intérieur[modifier | modifier le code]

Jaguar XJ40 - Intérieur cuir beige Magnolia optionnel (1993)

L'intérieur de la  XJ40 était garni de bois de noyer ou de palissandre, et de tissu ou de cuir (selon le modèle).

Jusqu'en 1990, les voitures étaient équipées d'un écran digital. L'instrumentation comprenait un écran nommé « Vehicle Condition Monitor » (VCM), qui contenait un écran matriciel 32x32 capable de 34 fonctions. Le VCM a pu alerter le conducteur de la défaillance d'une ampoule, de l'usure des plaquettes de frein, des portes déverrouillées et du niveau de liquide de refroidissement bas.

À partir de 1990, le tableau de bord a été redessiné pour utiliser des jauges analogiques (plus fiables).

Les premières voitures utilisaient un volant à deux branches qui a été changé plus tard pour un volant à quatre branches équipée d'un coussin gonflable de sécurité (« airbag »). La boîte à gants a été ensuite enlevée en raison de l'espace occupé par le coussin côté passager lorsqu'il a été introduit. Certaines XJ40 destinées aux États-Unis étaient équipées de ceintures de sécurité automatiques.

Modèles[modifier | modifier le code]

XJ6 1986-1994[modifier | modifier le code]

1989 Jaguar XJ6 (Royaume Uni)

La version XJ6 est la version d'entrée de gamme. Les options supplémentaires incluent jantes en alliage, freins antiblocage, climatisation, sellerie en cuir et une transmission automatique. L'extérieur comportait deux phares ronds et des cadres de fenêtres peints en poudre noire.

Sovereign 1986-1994[modifier | modifier le code]

Jaguar XJ40 Sovereign - 1993 (France)

La version Sovereign est la version haut de gamme du modèle qui était dotée de beaucoup plus de fonctionnalités que la XJ6. Inclus : air conditionné, lave-phares, six haut-parleurs, suspension d'auto-nivellement (SLS) et de l'ABS. Les phares montés étaient rectangulaires. Les cadres de fenêtre ont été faites à partir d'acier inoxydable.

Sport 1993-1994[modifier | modifier le code]

Plus tard dans la série XJ40 3.2S et 4.0S, en 1993-1994, Jaguar a présenté le modèle Sport. Il était disponible seulement avec le moteur 6 cylindres, et a présenté la garniture intérieure en bois de rose (par opposition à la garniture en ronce de noyer d'autres modèles). Des pneus à profil large ont été montés sur roues en alliage à cinq rayons (Jantes Lattice).

Majestic 1993-1994[modifier | modifier le code]

1990 Vanden Plas Majestic

Un modèle rare en version limousine appelé « Majestic » a été produit en 1993 et 1994 (seulement 121 produites). Ce modèle n'est pas à confondre avec une édition limitée, produite à 527 exemplaires à l'empattement régulier pour le marché américain en 1990, appelée le « Vanden Plas Majestic ». Ces voitures avaient un équipement spécial et en coloris "Regency Red", à l'exception d'un exemple en noir qui a été conservé au Royaume-Uni pour le Premier ministre.

La version "Majestic" peut être identifié par la quatrième lettre de son VIN, qui devrait être un « M ».

Gold 1994[modifier | modifier le code]

Le modèle Gold a été introduit en 1994 avec un ensemble limité de fonctionnalités et d'options, et pour un prix plus accessible. Il était disponible en moins de couleurs extérieures que d'autres modèles, et a été identifié par un jaguar de calandre en plaqué or. Les Gold ont été équipées des roues de style « kiwi ».

Insignia[modifier | modifier le code]

En 1992, lorsque Jaguar a fermé la boutique DS420 Limo, tous les artisans ont été laissés au repos. Jaguar a conçu « Insignia » : un service sur mesure pour la XJ40 / XJ81 et XJS, où les futurs propriétaires pourraient spécifier peinture spéciale, garniture, bois et roues à un coût supplémentaire dans une combinaison donnée. 318 XJ40 Insignia ont été produites, la plupart d'entre elles peuvent être identifiés par les insignes "Insignia" sur les ailes avant. Toutes les garnitures intérieures ont été faites en cuir (la coloration bicolore étant une option), contrairement aux combinaisons cuir-vinyle utilisées sur les autres finitions. Des couleurs de peinture spéciales ont été introduites pour l'Insignia : Mahogany, Amethyst Blue, Mineral Green, Primrose Pearl, Crystal Blue, Saturn Orange, Peppermint, Sandstone, White Pearl et Lavender. Un certain nombre d'Insignia ont été mis sur la flotte de démonstration Jaguar pour faire le tour des concessionnaires et montrer toutes les options disponibles dans la ligne Insignia.

XJR[modifier | modifier le code]

La XJR, introduite en 1988, était un modèle à hautes performances qui a été achevé par la société Jaguar Sport basée à Oxfordshire, une double entreprise de Jaguar et l'équipe de course TWR, à l'usine de TWR Kidlington aux côtés de la XJ220.

Basé sur un modèle Sovereign, elle a été équipé d'une suspension relevée avec des amortisseurs Bilstein unique, une peinture extérieure spéciale et des touches de style extérieur. Les premiers exemplaires étaient équipés d'un moteur AJ6 de 3,6l mais les modèles suivants avaient une version spéciale TWR de l'AJ6 4.0l, avec de nouveaux collecteurs d'admission. Certains exemplaires étaient également équipés d'un plus grand système d'échappement Jaguar Sport.

La XJR se différencie esthétiquement des autres modèles XJ40 par sa carrosserie, composée de nouvelles jupe avant et arrière et de jupes latérales, toutes en fibre de verre, une grille noire avec un insigne JaguarSport et des roues en alliage exclusives Speedline avec des pneus plus larges. Les modèles postérieurs ont eu des conduits d'air adaptés à la jupe avant pour refroidir les disques de frein. L'intérieur comportait un volant MOMO en cuir, des logos JaguarSport sur les cadrans et des repose-têtes d'assise en relief avec le logo JaguarSport.

Le modèle XJR a été introduit en 1988 et a cessé la production en 1994. En 1991, l'apparition de la XJR a changé en passant aux phares rectangulaires du modèle Sovereign. Seulement quelques centaines de chaque variantes ont été produites, rendant les voitures rares aujourd'hui.

XJ12 et Daimler Double Six (XJ81)[modifier | modifier le code]

Boîte à gants Jaguar XJ40 V12
Boîte à gants Jaguar XJ40 V12

Doté du code modèle XJ81, le XJ12 et le Daimler Double Six ont été introduits au Salon de l'auto d'Amsterdam en février 1993 et alimentés par une version de 6 litres du moteur V12 de Jaguar. Celle-ci a été associée à une boîte de vitesses automatique GM 4L80E à 4 rapports. Elle pouvait être identifiée par l'insigne XJ12 ou Double Six à l'arrière et un emblème V12 sur la boîte à gants. La XJ12 utilise les deux paires de phares jumelés, les ailettes de grille noires du radiateur et un badge "growler" en or sur le dessus de la grille du radiateur, tandis que le Daimler reçoit les phares rectangulaires. Les premières voitures ont utilisé des cadres de fenêtres en acier inoxydable, plus tard, ils ont été changés en noir.

Daimler / Vanden Plas[modifier | modifier le code]

Les voitures de marque Daimler représentaient le niveau de finition le plus élevé, et ont été vendues comme leur modèle Vanden Plas par les concessionnaires Jaguar aux États-Unis. Comme la Sovereign, elle a été équipé des projecteurs rectangulaires. L'intérieur de la Daimler comporte des tablettes repliables en ronce de noyer pour les passagers arrière et un siège arrière de 2 passagers (au lieu de 3 passagers sur les Jaguar).

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Broom icon.svg
Les sections « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Citations », « Autour de... » , etc., peuvent être inopportunes dans les articles (janvier 2018).
Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un intérêt encyclopédique et sont correctement sourcés, de les intégrer dans d’autres sections.
  • Le moteur 3.2l (6 cylindres en ligne) a équipé l'Aston Martin DB7 de 1994 à 1999.
  • XJ provient du nom qu'avait donné Sir Lyon pour eXperimental Jaguar

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gunnell, John (2007).
  2. Thorley, Nigel (September 2003).
  3. Bladon, Stuart (April 1993).