Jacquot Grunewald

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grunewald.
Jacquot Grunewald
Description de cette image, également commentée ci-après
Jacquot Grunewald en 1978.
Nom de naissance Jacquot Grunewald
Naissance
Strasbourg
Nationalité Drapeau : France Française
Pays de résidence Drapeau : Israël Israël
Diplôme
Activité principale
Autres activités
Formation

Jacquot Grunewald, né le 3 juin 1934 à Strasbourg est un rabbin, journaliste et écrivain français.

Éléments de biographie[modifier | modifier le code]

Jacquot Grunewald participe à des camps de Yechouroun[1].

Après avoir été diplômé du Séminaire israélite de France de Paris, Jacquot Grunewald tient divers postes rabbiniques en Algérie, lors de son service militaire, puis en Alsace.

Il reprend en 1965 la direction du Bulletin de nos communautés d'Alsace et de Lorraine créé par son oncle Nephtali Grunewald pour en faire l’hebdomadaire d’informations Tribune juive.

Il s’installe en Israël en 1985[2].

Il a été nommé en juillet 2007 au grade d'officier dans l'ordre des Arts et des Lettres[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Ils sont fous ces Juifs, essai. Albin Michel, 1993.
  • Le Talmud Steinsalz, traduction avec J.J. Gugenheim, huit volumes. Lattès puis Ramsay de 1994 à 1997.
  • Orthodox Street, roman. Ramsay, 1998 ; Édition de Poche, 2004.
  • Chalom Jésus, lettre d'un rabbin d'aujourd’hui au rabbi de Nazareth, essai. Albin Michel, 2000.
  • L'Homme à la bauta, roman. Albin Michel, 2002 ; Édition de Poche, 2004.
  • La Tentation du rabbin Fix, roman. Albin Michel, 2005.
  • Le Bonheur de vivre à Jérusalem, essai. Maren Sell, 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]