Jacques de Rougé du Plessis-Bellière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Buste de Jacques de Rougé, dit le marquis du Plessis-Bellière par Jean Bernard Duseigneur; Galerie des batailles du château de Versailles

Jacques de Rougé (1602-1654) dit « le marquis du Plessis-Bellière »[1] était un général français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre de la famille de Rougé, Jacques de Rougé était le fils de René de Rougé et de Marguerite de La Court. Il épousa Suzanne de Bruc de Monplaisir.

Il participa activement à la guerre de Trente Ans : maréchal de camp en 1646, lieutenant-général en 1650, il devint gouverneur de Rethel et d'Armentières. Il prit part à la bataille de Rethel en 1650, et fut gouverneur de La Bassée, puis de Dieppe, avant de devenir commandant en chef de l'armée de Catalogne en 1653[1].

Il mourut à Castellamare en Italie, le 24 novembre 1654, des suites d'une blessure reçue le 17 novembre dans une charge de cavalerie à Torre d'Anunziata près de Naples[2].

Le roi qui souhaitait le nommer maréchal de France fit offrir à Suzanne de Bruc, sa veuve, les Honneurs du Louvres, dont elle ne voulut pas profiter[2].

Sa fille Catherine (1641-1713) épousa François de Blanchefort de Créquy, maréchal de France et gouverneur de Lorraine. Leur tombeau de marbre blanc se trouve dans une chapelle de l'église St-Roch à Paris.

Représentations[modifier | modifier le code]

Son buste se trouve au Château de Versailles, Galerie des Batailles : www.photo.rmn.fr

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]