Jacques de Callières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacques de Callières
Fonctions
gouverneur de Cherbourg
Biographie
Décès
Activité
Enfants

Jacques de Callières, ou Caillières, né à la fin du XVIe siècle à Thorigny où il est mort le , est un militaire et homme de lettres français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques de Callières fut maréchal des batailles des armées du Roi, gouverneur de la ville et du château de Cherbourg de 1644 à 1662. Son œuvre principale fut l’Histoire de Jacques de Matignon qui donne beaucoup de détails sur les guerres de religion en Normandie.

Ci-gît qui de Bellone affronta les hasards,
Puis, dans ses beaux écrits, fit briller la lumière
Le brave et illustre Caillières
Favori d’Apollon, des grâces et des muses.
LE MIÈRE DE BASLY

Il est le père de l’académicien François de Callières et de Louis-Hector de Callières, gouverneur de Nouvelle-France.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Histoire du duc de Joyeuse; ou, Le courtisan prédestiné, Paris, D. Thierry, 1669, 1662
  • Histoire du mareschal de Matignon, gouverneur et lieutenant general pour le roy en Guyenne. Avec tout ce qui s'est passé de plus memorable depuis la mort du roy François I iusq'à la fin des guerres civiles, Paris, Augustin Courbé, 1661
  • La Fortune des gens de qualité, et des gentils-hommes particuliers : enseignant l'art de viure à la cour suiuant les maximes de la politique & de la morale, Paris, Estienne Loyson, 1661
  • Le Demeslé de l’amour et de la vérité, Paris, 1662
  • Le Covrtisan predestiné, ov Le Dvc de Ioyevse capvucin. Divisé en devx parties, Paris, Pierre Traboüillet, au Palais, en la Galerie des Prisonniers, à la Fortune, 1668
  • Lettre héroïque sur le retour de M. le Prince, à la duchesse de Longueville, Paris, Pierre Traboüillet, au Palais, en la Galerie des Prisonniers, à la Fortune, 1668
  • Vers héroïques pour la galerie du château de Thorigny, Saint-Lô, J. Pien, 1660
  • Vers français sur la mort du comte de Settz

Sources[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]