Jacques a dit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jacques a dit, est un jeu de société (majoritairement joué par des enfants) nécessitant un maître de jeu qui endosse le rôle de Jacques et plusieurs joueurs.

Le maître de jeu donne des ordres faisant souvent référence aux parties du corps comme :

  • « Jacques a dit : touchez-vous le nez ! »
  • « Jacques a dit : pointez l’index vers le genou gauche ! »

Les joueurs ne doivent exécuter l’ordre que lorsque la phrase commence par « Jacques a dit : ». Si le maître de jeu ordonne par exemple : « Sautez sur place ! » sans avoir débuté exactement par « Jacques a dit : … », ceux qui ont exécuté l'ordre sont éliminés.

Afin de pousser les joueurs à l'erreur, le maître du jeu peut commencer son ordre par la phrase « Jacquadi a dit : … » qui ressemble à la phrase correcte, mais à laquelle les joueurs ne doivent pas répondre car différente de « Jacques a dit : … ». Ce piège semble avoir mené à une certaine confusion autour des règles, poussant certains à croire que la phrase « Jacquadi a dit : … » est la phrase correcte.

Si l'ordre est correctement donné, mais que le joueur l'exécute mal, il est aussi éliminé.

Au Québec, ce jeu s’appelle Jean dit (« Jean dit : … » étant la phrase remplaçant « Jacques a dit : … »).

Il a été remis au goût du jour depuis son utilisation massive dans les dialogues du film Une journée en enfer de John McTiernan et a été utilisé, plus récemment, en 2007, dans la chanson Jacques a dit, écrite par Zazie et interprétée par Christophe Willem[réf. nécessaire][1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jacques a dit Christophe Willem », sur Youtube (consulté le 26 février 2020)