Jacques Vilet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jacques Vilet
JACQUES VILET - 2006, Autoportrait.jpg
Jacques Vilet, 2006 - Autoportrait.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (80 ans)
TournaiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Jacques Vilet, né à Tournai le , est un photographe belge. Il vit aujourd'hui à Bruxelles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Vilet a suivi des études d'ingénieur commercial à l’école de Commerce Solvay[1]. Il a commencé sa carrière professionnelle dans une société d’enquêtes par sondage à Bruxelles[2].

Ne trouvant pas de sens à ce travail d'analyse, il regrettait de n'avoir pas le temps de faire de la photographie. En 1969, Jacques Vilet décide de devenir professeur de mathématique à mi-temps et pratiquer une photo artistique. Il n’a jamais regretté son choix. Il découvre à ce moment-là qu'il aime enseigner. Jusqu'à la fin de sa vie professionnelle, il a combiné l'enseignement et une pratique artistique personnelle.[3].

Tout en travaillant comme professeur de mathématique, Jacques Vilet commence à enseigner la photographie. Il fonde, avec d'autres, un atelier de photographie aux Ateliers de la rue Voot [2]. Il y enseigne l'histoire, la technique et la perception de la photographie. Plus tard, de 1981 à 2003, il devient professeur à l'ERG[4]. Il a été invité à expliquer la technique du Zone system d'Ansel Adams dans diverses écoles belges de photographie, notamment à La Cambre, à St Luc (Liège), ainsi que, plusieurs années consécutives, à l'École nationale supérieure de la photographie d'Arles[2].

Jacques Vilet est autodidacte en photographie. Il a beaucoup lu et il a suivi des stages, en particulier chez Paul Caponigro (1977) dans le cadre des Rencontres de la photographie d'Arles et chez Nathan Lyons (1980) à Rochester (New York). Il a souvent fréquenté Jean-Claude Lemagny à la Bibliothèque nationale de France (Paris)[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Jacques Vilet travaille généralement à la chambre, le plus souvent en noir et blanc et avec la technique du zone system[a]. Son travail pourrait paraître austère ou descriptif, mais cette technique se met au service de sa sensibilité d'artiste[5]. Pour Jacques Vilet, la photographie est une image de sa rencontre avec le monde à laquelle il invite le spectateur [6],[5].

« Souvent, une photo me révèle ce que je n’avais pas vu de mes yeux. » [7].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Expositions et missions[modifier | modifier le code]

Jacques Vilet a beaucoup exposé [2], [4].

Principales expositions personnelles[modifier | modifier le code]

Belgique et France :

  • 2019 : Le Bord du Jour, Espace Contretype, Bruxelles
  • 2019 : Lucarnes-Mosaïques, Maison CFC (ex-Quartiers Latins), Bruxelles, Belgique.
  • 2017 : Tout est paysage, Galerie Albert Dumont, Bruxelles, Belgique
  • 2015 : Archéologie Subjective, Espace Contretype, Bruxelles, Belgique.
  • 2014 : Landscape II, Zeebrugge, galerie MGArt- (en même temps que Bob Verschueren), Belgique.
  • 2010 : Boîtes à couture, galerie Détour : Classements Cent Suites, Jambes, Belgique.
  • 2006 : Fenêtres Luxuriantes, Centre Régional de la Photographie Nord Pas-de-Calais, Douchy-les-Mines, France.
  • 2005 : Bocage, 2002-2004, La Médiathèque, Châteauroux, France.
  • 2003 : L’Observatoire Photographique du paysage et Les jardins du garde-barrière, Maison Culturelle, Ath, Belgique.
  • 2001 : paysages Domestiques, Galerie Guy Ledune, Bruxelles, Belgique.
  • 1998 : Le Bord du Jour, Maison de la Culture, Namur, Belgique.
  • 1994 : Rétrospective , Musée Nicéphore Niepce, Châlon sur Saône, France.
  • 1991 : Escaut Source Océan, Galerie Michèle Chomette, Paris, France.


Commandes, Missions[modifier | modifier le code]

  • 2003-2004 : Le paysage de bocage en Boischaut-Sud, La Compagnie du Paysage, Indre, France [8].
  • 1997-1999 : L'Observatoire Photographique du Paysage sur le Parc Naturel Régional de la Forêt d'Orient, Ministère de l'Environnement, France [9].
  • 1994-1995 : Le Train et la Création, Peuple et Culture en Wallonie et à Bruxelles, Belgique [10].
  • 1990-1991 : La Mission Photographique à Bruxelles, Contretype asbl, Bruxelles, Belgique [11]
  • 1988-1991 : Mission Photographique Transmanche, Centre Régional de la Photographie Nord Pas-de-Calais, Douchy-les-Mines, France [12].

Collections[modifier | modifier le code]

France :

Belgique :

Allemagne :

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1980 : Prix National Photographie Ouverte, organisé par le Musée de la photographie à Charleroi, Belgique [1].
  • 1980 : Prix des Arts, Woluwé-Saint-Pierre, Belgique [1].
  • 2007 : Jacques Vilet devient membre de l'Académie royale de Belgique (classe des arts) [14].

Monographies[modifier | modifier le code]

  • 2019 : Jacques Vilet et texte de Jean-Marc Bodson, Le bord du jour, Éditions ARP 2, , 96 p. (ISBN 978-2-930115-57-3).
  • 2014 : Jacques Vilet et texte de Michèle Vilet, Un lent départ, Les déjeuners sur l'herbe (ISBN 978-2-930433-67-7).
  • 2012 : Jacques Vilet et Serge Meurant, poète, L'orient des chemins, Esperluette, (ISBN 978-2-35984-025-4)
  • 2004 : Bocage, La Châtre-Langlin, la Compagnie du paysage, coll. « La Compagnie du Paysage, cahier 2 », , 112 p. (ISBN 978-2-9522445-0-3 et 2-9522445-0-2)
  • 2002 : Yvonne Resseler, Conversation avec… Jacques Vilet", Editions Tandem, coll. « Conversation avec » (ISBN 978-2-87349-060-7 et 2-87349-060-8, OCLC 901059850).
  • 2001 : Jacques Vilet, Forêt d'Orient, Observatoire Photographique du Paysage, Éditions ARP 2 (ISBN 978-2-930115-08-5 et 2-930115-08-4).
  • 2001 : Excursions Photographiques" dans le Parc naturel régional de la Forêt d'Orient, Arp Edition, (trois livrets vendu localement).
  • 1991 : Jacques Vilet, Escaut Source Océan- Mission Photographique Transmanche, Cahier 8, Paris/Douchy-les-Mines, CRP/La Différence, (ISBN 978-2-904538-24-7 et 2-904538-24-0).

Livre collectif[modifier | modifier le code]

Conférences - Réflexions sur la photographie[modifier | modifier le code]

  • 2019 : Jacques Vilet, le photographe, compositeur ou interprète ?, Banque nationale de Belgique [15].
  • 2014 : Jacques Vilet, Organiser le désordre sans le trahir, LOCI-UCL, Louvain [16]
  • 2013 : Jacques Vilet, Les couleurs du gris - Académie Royale de Belgique [17].
  • 2012 : Jacques Vilet, Talbot, Atget et maintenant - Académie Royale de Belgique [18].
  • 2010 : Jacques Vilet, le photographe, compositeur ou interprète ?, Académie Royale de Belgique [19].

Autres livres, catalogues ou périodiques[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Kim Leroy, Jacques Vilet, un art modeste : catalogue de l'exposition à La Vénerie, Boitsfort, , p. 20
  • 2005 : Emmanuel d'Autreppe, « Les jardins suspendus de Jacques Vilet », L'art même, no 26,‎ , p. 38[20].
  • 2000 : Thierry de Duve (photogr. une photo : "deux poires"), Voici, Cent Ans d'Art Contemporain, Ludion (ISBN 978-90-5544-367-3), p. 86.
  • 1995 : Gérard Mans (dir.), Train et création, Peuple et culture en Wallonnie et à Bruxelles, « L’autre voie », p. 18.
  • 1993 : Georges Vercheval et Catherine Mayeur, Pour une Histoire de la Photographie en Belgique, Musée de la Photographie à Charleroi, (ASIN B00K7B3SJ2), p. 132-133.
  • 1986 : Jean-Claude Lemagny, « Les fenêtres », Les Cahiers de la photographie, no 19,‎ , p. 37.
  • 1986 : Jean-Claude Lemagny, « Enrichissement de la bibliothèque nationale, Paris », Photographies, no 6,‎ , p. 87.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sauf quelques rares séries en couleur par exemple : "2010 : Boîtes à couture, galerie Détour : Classements Cent Suites, Jambes, Belgique".

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Note Biographique » [PDF], sur Académie Royale de Belgique (consulté le 2 novembre 2019).
  2. a b c d et e « le CV de jaques Vilet se trouve en dessous de l'article », sur koregos.org (consulté le 30 octobre 2019).
  3. Vilet, Resseler 2002, p. 3-7
  4. a et b Contretype« Le CV de Jacques Vilet sur le site de Contretype ».
  5. a et b « [Serge Meurant] parle de son travail avec jacques Vilet[audio] » (consulté le 20 octobre 2019)
  6. « Article de Jean-Marc Bodson » (consulté le 7 janvier 2020)
  7. Vilet, Resseler 2002, p. 37
  8. « Le paysage de bocage en Boischaut-Sud », sur lacompagniedupaysage.fr (consulté le 1er novembre 2019).
  9. « L'Observatoire Photographique du Paysage sur le Parc Naturel Régional de la Forêt d'Orient », sur pnr-foret-orient.fr (consulté le 1er novembre 2019).
  10. Gérard Mans (dir.), Train et création, Peuple et culture en Wallonnie et à Bruxelles, « L’autre voie ».
  11. « 04°-50 La mission photographique ) Bruxelles, exposition », sur contretype.org (consulté le 1er novembre 2019)
  12. « Mission Photographique Transmanche », sur crp.photo (consulté le 1er novembre 2019).
  13. « Provinciaal Museum voor Fotografie »
  14. « Jacques Vilet », sur academieroyale.be/fr (consulté le 25 octobre 2019).
  15. « Collection d'art ».
  16. "Actualité UCL"
  17. Bulletin de la Classe des Arts, 6esérie, t.XXIV, Académie Royale de Belgique.
  18. Bulletin de la Classe des Arts, 6e série, t.XXIII, Académie Royale de Belgique.
  19. Bulletin de la Classe des Arts, 6esérie, t.XXI, Académie Royale de Belgique.
  20. « L'art même (chronique des arts plastiques de la fédération Wallonie-Bruxelles) ».

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :