Jacques Tahureau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jacques Tahureau
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Jacques Tahureau, né au Mans en 1527, mort à Paris en 1555 à 28 ans, est un poète français de la Renaissance. Selon le Dictionnaire des littératures de Ph. Van Tieghem, « il n'a guère chanté que l'amour, avec une délicatesse de touche rare en son siècle[1] ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Tahureau est né au Mans d'un père magistrat Jacques Tahureau, qui avait pour trisaïeule Anne Du Guesclin, sœur du connétable de France et d'une mère issue de la noblesse du Poitou, Marie Tiercelin de la Roche du Maine. Après des études de lettres, un séjour en Italie et quelques faits d'armes en tant qu'écuyer puis chevalier, il commence à composer des vers amoureux pour une belle femme du nom de L'Admirée[2]

Il meurt à 28 ans, juste après son mariage avec Marie Grené, une jeune roturière, et l'édition de ses Premières poésies avec sonnets, odes et mignardises[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Poésies (1554, 1565, 1574)
  • Les Dialogves, non moins profitables que facetieus, 1565, édités à Paris à titre posthume, qui raillent de nombreux travers de la société française dans « une écriture à la fois enjouée et mordante, une humeur facétieuse qui enveloppe la pensée dans ses plaisanteries, et qui restera dans l'esprit de beaucoup la manière de Rabelais[4] ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Van Tieghem, Dictionnaire des littératures, t. 3, Paris, 1968, p. 3822.
  2. F. Conscience, Les Dialogues de Jacques Tahureau, Paris, Alphonse Lemerre, éditeur, , viij notice
  3. Colletet, « Auteur Jacques Tahureu », sur Poésie érotique et autres amusements (consulté le 18 mai 2020)
  4. Guy Demerson, Rabelais, éd. Balland, 1986, p. 357.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]